Tableau de bord 2014 Recherche-Développement-Innovation relatif à la gestion intégrée du bassin de la Loire

L’Etablissement public Loire a souhaité réaliser ce tableau de bord dans l’objectif d’offrir une analyse claire et lisible de l’état de la Recherche-Développement-Innovation sur le fleuve et ses affluents en 2014, construite à partir d’éléments / d’indicateurs permettant une utilisation pour :

  • une description « objectivée » de la situation en 2014
  • une comparaison avec un état ultérieur et également avec d’autres bassins fluviaux, en France voire en Europe.

Le travail, qui a bénéficié d’un soutien financier de l’Europe (FEDER), a donc concerné à la fois la structuration d’un tableau de bord, et la production de ses éléments constitutifs pour la situation en 2014.

A la charnière entre le plan Loire III et le plan Loire IV, il constitue une contribution supplémentaire pour éclairer les prises de décision et l’orientation des actions à impulser.

Il est restitué dans deux documents :

  • le tableau de bord, qui met en exergue les résultats principaux de l’étude,
  • le rapport complet, qui présente la méthodologie, comment ont été élaborés les indicateurs et quelles sont leurs limites, quelles sont les pistes qui pourraient être envisagées pour y remédier, quelles sont les sources des données.

Les éléments clés ont été restitués le 25 septembre 2015 à l’occasion des sessions d’échanges scientifiques et techniques « Loire & Affluents, l’innovation au service du bassin » (voir la présentation).

Aperçu des résultats

Le tableau de bord met en évidence l’effet structurant du plan Loire dans l’émergence de travaux de recherche, notamment en finançant la majorité des projets de recherche et en participant aux financements de thèses et de post-doctorats.

Il présente des éléments descriptifs des projets répertoriés (par catégories, dates de début, durée, thématique principale, financement, …).

Il décrit également la structuration des acteurs de la recherche autour du bassin de la Loire et ses affluents (organismes porteurs / partenaires de projets), avec une prédominance des organismes et unités de recherche localisés sur le bassin fluvial, non exclusive toutefois.

La bibliométrie confirme cette importance des organismes de recherche sur le bassin, tout en montrant les travaux d’autres équipes, notamment sur la thématique du fleuve et la biodiversité, dans des domaines où le fleuve n’est que le terrain et l’objet de recherche est autre.

L’analyse des thèses, en augmentation, souligne le dynamisme de la recherche, tant au niveau de la production scientifique que par la formation de jeunes chercheurs.

02

Loire & Affluents, l’innovation au service du bassin

 

JOURNEE_RECHERCHE_GESTIONAu titre de la stimulation de la recherche, du développement et de l’innovation au service du bassin fluvial, l’Etablissement public Loire a organisé les jeudi 24 et vendredi 25 septembre 2015, en lien avec le Festival de Loire, 4 sessions d’échanges scientifiques et techniques sur :

  • la territorialisation de l’adaptation aux impacts du changement climatique (le 24/09 de 9h30 à 12h30)
  • l’acceptation des zones d’expansion de crues (le 24/09 de 14h à 17h)
  • la négociation des compensations écologiques (le 25/09 de 9h30 à 12h30)
  • l’ouvrage de référence La Loire fluviale et estuarienne : un milieu en évolution. (le 25/09 de 14h à 17h)

 

 

Jeudi 24 septembre 2015, 9h30/12h30
Territorialisation de l’adaptation aux impacts du changement climatique

 

Contributions de la recherche

  • François BERTRAND, Université de Tours : L’adaptation aux changements climatiques pour les collectivités locales : du concept aux pratiques
    01
  • Vincent MARQUET, Université de Bordeaux, Irstea, unité etbx : Les voies émergentes de l’adaptation au changement climatique dans la gestion de l’eau : Mise en visibilité et espaces de définition
    02

 

Opérationnalisation

  • Etablissement public Loire : Initiative ligérienne d’adaptation aux impacts du changement climatique (ILAICC)
    03

 

Retour d’expérience

  • Richard JULIAN, ARPE Midi-Pyrénées : Etat des lieux de la connaissance des changements climatiques – impacts et adaptation – dans le Massif Central
    04
  • Line CHINCHOLE, SGAR Pays-de-la-Loire : Stratégie d’adaptation au changement climatique dans le Grand-Ouest
    05

 

Jeudi 24 septembre 2015 – 14h00/17h00
Acceptation des zones d’expansion de crues

 

Problématisation

  • Frédéric GRELOT, IRSTEA
    06

 

Contribution de la recherche

  • Joana GUERRIN, Université de Lausanne : Une inondation négociée ? Politisation d’un risque naturel sur le Rhône (présentation faite par Frédéric GRELOT)
    07

 

Opérationnalisation

  • Etablissement public Loire : Projet d’analyse exploratoire à l’échelle du bassin de la Loire et ses affluents des potentialités en termes de champs d’expansion de crues
    08

 

Retour d’expérience

  • Olivier MANIN, Syndicat mixte des bassins hydrauliques de l’Isère : Le projet Isère Amont
    09

 

Vendredi 25 septembre 2015, 9h30/12h30
Négociation des compensations écologiques

Contribution de la recherche:

  • Baptiste REGNERY, Muséum National d’Histoire Naturelle : Les mesures compensatoires pour la biodiversité – Conception et perspectives d’application
    10
  • Agnès MECHIN, CNRS – Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive : Développement d’outils d’aide au choix et au dimensionnement de mesures compensatoires et restauration écologique
    11

 

Opérationnalisation :

  • Jean-Christophe BENOIT, CDC Biodiversité
    12
  • Rénald BOULNOIS, Biotope
    13

 

Retour d’expérience :

  • Camille JAMET, AgroParisTech – Vous Etes D’ici : Mise en place d’une approche reposant sur les services écosystémiques dans le cadre du projet d’une Réserve Naturelle Régionale
    14

 

Vendredi 25 septembre 2015, 14h00/17h00
Présentation de l’ouvrage de référence
« La Loire fluviale et estuarienne – un milieu en évolution » sous la coordination de Florentina MOATAR et Nadia DUPONT

 

  • Anne-Paule METTOUX-PETCHIMOUTOU, OIEau : Eléments clés du « Tableau de bord 2014 Recherche-Développement-Innovation relatif à la gestion intégrée du bassin de la Loire et ses affluents »
    15

  • Nadia DUPONT, Université Rennes 2 : Présentation de l’ouvrage «La Loire fluviale et estuairienne»
    16
  • Delphine KLERCH-CANTE, C Pluriel : Zoom « Bibliographie »
    17
  • Nadia DUPONT, Université Rennes 2 : Zoom « Lacunes de connaissances scientifiques pour une meilleure gestion dans un milieu en évolution »
    18
  • Claire POINSOT, Biotope : Etat des lieux et évaluation des besoins de connaissances du plan Loire IV
    19

 

Téléchargez la version imprimable du programme ainsi que le Communiqué de presse.


Connaitre et réduire le risque d’inondation dans les vals du Cher et de la Nièvre

A la demande du Préfet de la région Centre, coordonnateur du bassin Loire-Bretagne, l’Etablissement public Loire a engagé entre 2011 et 2013 dans le cadre du plan Loire III, Perimètre EVCNl’étude des vals de Loire de Loire dans les départements du Cher et de la Nièvre.

Cette étude, visant à améliorer la connaissance du risque d’inondation et à réduire lesconséquences dommageables des crues dans les vals de Loire compris entre le bec d’Allier (confluence de la Loire et l’Allier à Cuffy) et les communes de Neuvy-sur-Loire et Beaulieu-sur-Loire, a fait l’objet d’une large concertation ayant réunie les élus et agents des col­lectivités, les services de l’État, ainsi que d’autres collectivités et partenaires du territoire (chambres consu­laires, associations…).

 

La démarche, qui s’est déroulée en deux étapes, a permis :

Phase 1

  • En 2011, d’établir un diagnostic précis et approfondi du risque d’inondation. Cette première étape a permis de connaitre et de comprendre le fonctionnement de la Loire en crue, de recenser et évaluer les enjeux exposés, et enfin, de définir les secteurs les plus vulnérables.

Le bilan du diagnostic a été présenté aux riverains à l’occasion de trois réunions publiques (23 janvier 2012 à Cuffy, 30 janvier 2012 à Herry et 6 février 2012 à Cosne-Cours-sur-Loire), et sous la forme d’une plaquette d’information intitulée « Inondations : sommes-nous prêts ? » (cliquez sur l’image pour la télécharger).

PDG Sommes nous prets

———————————————————————————

Phase 2

  • En 2012, d’élaborer un portefeuille d’actions concerté comprenant un ensemble de mesures opérationnelles destinées à réduire durablement le risque d’inondation dans les domaines de l’information préventive, de la gestion de crise, de la réduction de vulnérabilité des enjeux et du territoire, ou encore du renforcement des protection contre les crues (digues, déversoirs…).

Les 33 actions définies dans cette seconde phase ont été présentées aux riverains à l’occasion d’une réunion publique qui s’est tenue le 20 mars 2013 à La-Charité-sur-Loire, et sous la forme d’une plaquette d’information intitulée « Inondations : quelles actions ? » (cliquez sur l’image pour la télécharger).

PDG Quelles actions

Le suivi de la mise en oeuvre du programme d’actions est assuré par l’établissement public Loire dans le dans le cadre de sa mission d’appui aux collectivités sur la Loire moyenne ( secteur allant de Nevers à Angers).
Dans ce cadre, l’établissement lance en 2015 une réflexion commune et concertée auprès des élus et acteurs locaux pour la mise en œuvre d’une stratégie territorialisée de réduction du risque d’inondation à l’échelle des vals du Giennois, du Cher et de la Nièvre.

Celle-ci se traduirait par la mise en place d’un Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) porté par l’Etablissement public Loire, et permettrait d’assurer la cohérence de mise en œuvre, l’animation et le financement des programmes d’actions issus des deux études de val concernées (Giennois et Cher/Nièvre).

Lien vers l’étude des vals de Loire dans le Giennois : ICI

Renvoi site Plan Loire

Connaitre et réduire le risque d’inondation dans les vals du Giennois

Dans le cadre du plan Loire III, l’Etablissement a engagé en décembre 2013 une réflexion destinée à améliorer la connaissance du risque d’inondation et à réduire les conséquences dommageables des crues dans les vals de Loire compris entre Beaulieu-sur-Loire et Bonny-sur-Loire, à l’amont, et Saint-Gondon et Nevoy à l’aval.

ILLUSTRATION_GIENNOIS

Au terme de 18 mois de travail, grâce à l’implication des élus et agents des col­lectivités, des services de l’État et d’autres partenaires du territoire (chambres consu­laires, associations…), il a été établi :

  • Un diagnostic approfondi du risque inondation (phase 1) permettant de connaitre et comprendre les mécanismes d’inondation, appréhender et évaluer les conséquences dommageables sur le territoire, et enfin, de définir les secteurs les plus vulnérables.

Phase 1

Cette première étape a été présentée en réunion publique le 19 juin 2014 à Gien et sous la forme d’une plaquette d’information intitulée « Connaître et comprendre le risque d’inondation dans les vals du Giennois » (cliquez sur l’image pour la télécharger).

PDG plaquette RP1

  • un programme d’actions concerté (phase 2) recensant l’ensemble des mesures envisagées pour réduire de manière adaptée et durable le risque d’inondation dans les différents vals du Giennois.

Phase 2

Cette seconde étape a été présentée en réunion publique le 04 juin 2015 à Gien et sous la forme d’une plaquette d’information intitulée « Agir pour réduire le risque d’inondation dans les vals du Giennois » (cliquez sur l’image pour la télécharger).

PDG plaquette RP2

Pour assurer la réalisation des actions identifiées, il apparaît nécessaire de les intégrer dans un dispositif global permettant d’assurer son animation, sa mise en œuvre et son financement. Cela, dans une logique de mutualisation de moyens, de solidarité et de cohérence de bassin.

A ce titre, l’établissement propose aux élus et partenaires locaux d’initier une démarche collective  et concertée pour la mise en œuvre d’une stratégie territorialisée de réduction du risque d’inondation à l’échelle des vals de Loire du Giennois, du Cher et de la Nièvre, laquelle se traduirait par la mise en place d’un Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) porté par l’Etablissement public Loire.

Lien vers l’étude des vals de Loire dans les départements du Cher et de la Nièvre : ICI

Pour aller plus loin

Nouvelle compétence « Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations »

2014

La question de l’émergence de la nouvelle compétence « Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations » (GEMAPI) a fait l’objet dès juin 2014 et octobre 2014 de présentations devant le Comité syndical de l’Etablissement.

2015Une matinée d’information et d’échange se tiendra à Orléans le 4 février prochain

Une matinée d’information et d’échange s’est tenue à Orléans le 4 février 2015, consacrée précisément aux modalités pratiques de mise en œuvre de la compétence  (GEMAPI). Au-delà de l’ensemble des élus et techniciens des 50 collectivités membres de l’Etablissement, ainsi que de ceux des CLE des SAGE qu’il porte, cette réunion s’est adressée plus largement à l’ensemble des EPCI à fiscalité propre ainsi qu’aux syndicats de rivière du bassin de la Loire et ses affluents (Courrier d’invitation, Carte réponse et Questionnaire).
Cette réunion (Programme prévisionnel) visait à apporter des éléments de réponse concrets aux interrogations que peuvent susciter les nouvelles dispositions législatives, tant sur les modalités pratiques d’application que sur les perspectives d’évolution par rapport à l’organisation actuelle.
A titre d’entrée en matière, les participants ont été invités à prendre connaissance de deux documents d’information déjà diffusés au niveau national, par la Direction générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature et l’ONEMA, ainsi que de deux supports mis à disposition en amont de la réunion du 4 février : le support documentaire pour « éclairage » préalable et le support cartographique pour « repérage » préalable.
Les éléments de restitution de la matinée d’information et d’échange sont accessibles en ligne.

Les réunions du Comité syndical de mars, juillet, octobre et décembre 2015 ont permis d’actualiser les informations régulièrement portés à la connaissance des délégués de l’Etablissement.

2016

Au vu des conséquences potentielles et de l’accélération de la mise en mouvement, l’Etablissement amplifie ses interventions, avec notamment :

Action d’appui aux communes pour la préparation à la gestion de crise

L’Etablissement public Loire fournit depuis 2007 un appui technique aux communes du bassin de la Loire et de ses affluents, pour l’élaboration de leur Plan Communal de Sauvegarde (PCS) sur le volet « risque inondation ».

Depuis 2012, l’appui s’étend vers un appui à la préparation à la gestion de crise. En effet, les communes du bassin ayant avancées dans l’élaboration de leur PCS, souhaite travailler maintenant sur l’appropriation et le maintien du caractère opérationnel du dispositif mis en place dans le cadre du PCS, notamment par l’organisation d’exercice de sécurité civile.

Identification et évaluation des risques, détermination et mise en oeuvre de la stratégie de continuité de service

L’accompagnement assuré dans le cadre de la 2ème phase de l’Initiative PCA a permis d’aider les collectivités d’une part, pour l’identification des vulnérabilités des missions essentielles des directions pilotes choisies via la construction de Bilans d’Impacts sur Activité (BIA), et d’autre part, pour la recherche de solutions de réduction des risques. Sur la base de ce travail, les collectivités ont pu établir leur stratégie de continuité de service et engager la mise en place des outils pour sa mise en œuvre.

Ces dispositifs de gestion de crise ont ensuite été testés dans le cadre d’exercices.

La 2ème Actu PCA a été publiée et diffusée en novembre 2014.

1ere_page_actu2Choix des missions prioritaires
Sur la base notamment du diagnostic territorial réalisé dans le cadre de la 1ère phase du projet et à partir de ses activités habituelles, chaque collectivité a sélectionné les missions prioritaires de son service pilote choisi.
Le choix des missions prioritaires a pour but de définir les objectifs du service en termes de continuité d’activité en période d’inondation au regard des objectifs propres de la collectivité et des attentes de ses bénéficiaires, de ses membres et partenaires.
Dans le cadre de ce travail, les activités ont été hiérarchisées selon leur durée maximum d’interruption admissible et les impacts de leur arrêt pour la collectivité.

Identification des vulnérabilités
Lors de cette étape, chaque collectivité a identifié les personnes critiques indispensables pour le maintien des activités considérées comme prioritaires en cas de crise et pour le retour à la normale, ainsi que le nombre et la localisation des effectifs. Par ailleurs, les besoins en matière informatique ont été définis et comparés aux informations sur la robustesse des réseaux et la résilience de leurs fournisseurs.
L’analyse comparative des besoins (humains, techniques, flux) et des ressources potentiellement disponibles en cas de crue pour atteindre les objectifs de continuité d’activité de chaque service, a mis en évidence ses vulnérabilités face au risque inondation.
Cette étude a permis également d’évaluer les risques en cas d’indisponibilité d’une partie du personnel, de la perte d’un site ou d’un bâtiment et/ou de la rupture des réseaux en période d’inondation. Le résultat obtenu est une liste complète des points de faiblesse par service et par type de vulnérabilité (humaine, de site, informatique, …).

Établissement de la stratégie de continuité d’activité
Cette étape vise à établir la feuille de route de la continuité d’activité du service pilote. A ce titre, chaque collectivité a recherché l’ensemble des solutions possibles (pérennes et temporaires) pour répondre aux carences préalablement identifiées.

échéancierLes collectivités ont notamment répondu aux questions suivantes :Comment assurer la disponibilité d’un nombre suffisant d’agents pour assurer les missions prioritaires? Comment répondre à l’indisponibilité d’un site ou d’un bâtiment? Comment pallier la perte des réseaux et des flux?
Ces choix constituent les grandes lignes de la stratégie de continuité d’activité du service pilote.

Mise en œuvre du Plan de Continuité d’Activité
Le dispositif de continuité d’activité se compose de 3 documents socles lui permettant d’être opérationnel, efficace et efficient pour le maintien des activités prioritaires malgré la présence de l’eau.

doc_socles
Le plan de gouvernance de crise présente l’organisation et la composition de la Cellule de Crise et décrit les rôles et les responsabilités de ses membres pour chaque phase de la gestion de crise.
Le plan de continuité d’activité rappelle le contexte, les enjeux et les objectifs du service en matière de continuité d’activité. Ce plan d’actions est un guide en période de gestion de crise qui décrit les conditions d’activation et d’arrêt du PCA et présente la suite chronologique des actions à mener.
Le plan de communication de crise contient des messages types diffusables suivant la phase de la crise et en fonction des interlocuteurs (interne ou externe). Il donne à la collectivité une ligne directrice sur l’attitude que doit adoptée l’organisation face aux sollicitations dans une situation de crise et d’urgence.
D’autres outils supports ont été créés toujours dans l’objectif de faciliter la mise en œuvre du dispositif de continuité d’activité (organisation du travail en période de crise, procédures d’évacuation et de mise en sécurité, annuaire de crise, etc.).

Réalisation d’exercice de gestion de crise
Les plans de continuité d’activité élaborés ne seront peut être pas déclenchés dans les semaines suivant leur validation. Afin de maintenir le document en condition opérationnelle et que chaque collectivité puisse réagir rapidement et efficacement en cas d’inondation, il convient de faire vivre le plan et d’en assurer des mises à jour régulières.
Cette veille active du PCA passe notamment par l’information de tous, la formation des agents chargés de son application, le test et l’amélioration par la réalisation d’exercices.

DSCF6390 DSCF6419

C’est dans ce cadre que des exercices PCA ont été organisés à la fin du mois de septembre. Ces premiers tests ont eu le double objectif de donner à la cellule de crise l’occasion de cristalliser sa connaissance du PCA, de vérifier sa capacité à déployer le dispositif et de prendre conscience, le cas échéant, des difficultés occasionnées par les modalités de ce déploiement, afin de les résoudre.

DSCF6409 DSCF6422

Ces simulations d’une durée de 2h ont été suivies de debriefings à chaud permettant aux participants d’exposer d’une part, ce qui a fonctionné, et d’autre part, les points à améliorer.

Cartographie des enjeux de services publics et analyse du contexte territorial pour chaque scénario de crue

Les principaux objectifs du travail réalisé dans le cadre de la première phase du projet ont été d’une part, d’obtenir une image de l’exposition de la collectivité (service par service) en fonction de l’inondabilité de ses sites, du domicile de ses agents et de leurs trajets domicile/travail, et d’autre part, de sensibiliser et d’aider la collectivité dans le choix du service pilote qui a élaboré par la suite son plan de continuité d’activité (phase 2).

Dans ce cadre, la première Actu PCA a été publiée en septembre 2013.
Actu_PCARecensement et cartographie des enjeux :
Les collectivités ont tout d’abord été accompagnées dans le recensement des enjeux humains et techEPL-tous-Agentsniques de l’ensemble de leurs services.
Dans ce cadre, les adresses du domicile et du lieu de travail de chaque agent ont notamment été collectées.
Ce travail a été fiabilisé par la création de bases de données et de couches SIG géoréférencées (agents, bâtiments et trajets domicile/travail).


Qualification de scénarios d’inondation de référence :
Un travail de collecte des données existantes sur l’aléa inondation a également été effectué. Dans ce cadre, un effort conséquent de compilation, d’analyse et d’organisation de l’information issue des études et des travaux de recherche déjà réalisés ou en cours, a été mené, afin de caractériser les crues et leurs spécificités locales.

Par ailleurs, les scénarios de crue de référence retenus par chaque collectivité l’on été par anticipation de l’application de la directive inondation qui retient les 3 scénarios suivant:

  • crue de forte probabilité ;
  • crue de probabilité moyenne (période de retour probable supérieure ou égale à cent ans) ;
  • crue de faible probabilité ou scénarios d’événements extrêmes.


Traitement et analyse des données :
Les données enjeux et aléa ont fait l’objet de croisements et d’analyses afin d’étudier service par service, l’impact de crues d’intensités définies et d’évaluer la vulnérabilité de la collectivité sous différents angles tels que le nombre et le type d’agents et/ou bâtiments situés en zone inondable, les trajets domicile/travail interceptant la zone inondable, la vulnérabilité des réseaux, etc.

bnado_rapport_diagLes éléments d’analyse issus de ce travail ont été validés lors de deux réunions intermédiaires, les 14 février et 28 mai 2013 à Tours, puis restitués sous forme de bases de données (agents, bâtiments et trajets domicile/travail), de tableaux d’analyse et d’une cartographie complète intégrés dans un rapport retranscrivant le déroulement du projet.

Outil de visualisation et de sensibilisation 3D :
En complément, il a été développé un outil permettant de visualiser sur un support 3D les données issues du travail d’analyse réalisé, ainsi que d’autres informations SIG annexes qui ont été fournies tout au long de l’étude.

loupe_3dCelui-ci est, d’une part, une opportunité pour développer au sein de la collectivité un argumentaire de sensibilisation au risque d’inondation et à la problématique de la continuité d’activité, d’autre part, il a pour vocation d’aider la collectivité dans le choix des missions de service public qu’elle souhaite maintenir en priorité en cas d’inondation.

Initiative commune de réalisation de Plans de Continuité d’Activité de collectivités de la Loire et ses affluents

Pour la seconde fois, l’Etablissement assure la maîtrise d’ouvrage d’une initiative commune de réalisation de plans de continuité d’activité (équipements et services) de 15 collectivités du bassin de la Loire et ses affluents. La première phase d’accompagnement, dans le recensement et la cartographie des enjeux et dans l’analyse du contexte territorial de gravité de chaque scénario d’inondation, lancée en janvier dernier, arrive à son terme. Une réunion de restitution des travaux de cette phase, afin de présenter les résultats de l’impact des scénarios d’inondation sur les enjeux des collectivités, sera accueillie le 12 décembre prochain au Conseil Départemental d’Indre-et-Loire.

Pour mémoire, l’Établissement a engagé, dans le cadre du plan Loire III, une première initiative commune de réalisation de plans de continuité d’activité des équipements et services essentiels de collectivités du bassin de la Loire et ses affluents.

Sur le bassin de la Loire et ses affluents, le risque d’inondation est bien réel. Toutes les collectivités territoriales situées en zone inondable sont donc concernées par un potentiel sinistre, pouvant occasionner de nombreuses perturbations de la continuité des services essentiels indispensables au bon fonctionnement et au développement du territoire.

C’est dans ce contexte que l’Etablissement, en partenariat avec le Centre Européen de Prévention des Risques d’Inondation (www.cepri.net) et en collaboration avec notamment le Club de la Continuité d’Activité (www.clubpca.eu), l’IFFO-RME (www.iffo-rme.fr), l’ADEME (www.ademe.fr) et le CNFPT, a accompagné entre septembre 2012 et septembre 2014 des collectivités membres en leur apportant un appui méthodologique et technique pour l’élaboration de leur Plan de Continuité d’Activité.

Sur la base des collectivités concernées par le risque inondation à l’échelle du bassin de la Loire et ses affluents, 15 d’entre elles (3 régions, 4 départements, 3 agglomérations et 5 villes) ont participé à la première Initiative PCA collectivités.

L’Etablissement a par ailleurs décidé de saisir cette opportunité pour élaborer le plan de continuité d’activités de son Service Barrages de Villerest et de Naussac (SBVN).

Services_pilotes

L’objectif de cette approche exploratoire a été d’avancer auprès des collectivités dans la réduction de la vulnérabilité aux inondations de leurs services et équipements publics prioritaires en période de crise, en les accompagnant dans la réalisation de diagnostics territoriaux pour différents scénarios d’inondation de référence, et en leur apportant un appui dans l’élaboration de leur plan de continuité d’activités, dans un souci d’amélioration de la résilience de leurs territoires au risque d’inondations.

Suite aux appels d’offres lancés en avril 2012, deux prestataires ont été retenus :

  • pour l’accompagnement des collectivités dans le recensement et la cartographie de leurs enjeux et dans l’analyse du contexte territorial de gravité de chaque scénario d’inondation choisi (présentation de la phase d’étude) ;
  • pour une mission d’appui à des collectivités dans l’identification, l’analyse et l’évaluation des risques et dans l’élaboration des outils de mise en œuvre de la continuité d’activité d’au moins un équipement ou service considéré comme stratégique (présentation de la phase de planification).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur les pages dédiées à l‘Initiative PCA collectivités.

L’Etablissement public Loire au service du bassin de la Loire et ses affluents

Situé aux 1er et 2ème étages de l’ancienne école d’artillerie de la Motte Sanguin, au 2 Quai du Fort Alleaume à Orléans, l’Etablissement présente une exposition consacrée au bassin de la Loire et ses affluents, du 10 septembre au 15 octobre 2015.

Avec une disposition sur les grilles extérieures du bâtiment participant à la valorisation du patrimoine architectural de la ville d’Orléans, cette exposition sera visible du plus grand nombre à la fois de par sa situation géographique et du fait du Festival de Loire qui accueille, à chaque édition, des centaines de milliers de visiteurs.

Au travers des 8 panneaux laissant une large place aux photographies et illustrations accompagnées de textes explicatifs clairs et concis, petits et grands voyageront sur le territoire du plus grand bassin fluvial français en parcourant les divers champs d’intervention de  l’Etablissement :  Le bassin de la Loire et ses affluents en chiffres – L’Etablisssement public Loire, un outil au service des collectivités – L’exploitation des ouvrages de Naussac et Villerest –  La prévention et la réduction du risque inondation – La stimulation de la recherche, du développement et de l’innovation – L’aménagement et la gestion des eaux – La biodiversité et la continuité écologique – La valorisation du patrimoine.

L’occasion sera également donnée de découvrir les repères de crue et panneau d’information matérialisés sur les clôtures de l’enceinte du bâtiment (Boulevard de la Motte Sanguin). Dans le cadre d’une initiative que l’Etablissement accompagne depuis 2012 auprès des communes qui le souhaitent, ces éléments témoignent de la démarche exemplaire engagée en la matière par la Ville d’Orléans, d’informer et de sensibiliser le plus grand nombre au risque inondation.

Par ailleurs, afin d’illustrer son rôle d’animation et de conseil, l’Etablissement organise, les 24 et 25 septembre, au titre de la stimulation de la recherche, du développement et de l’innovation au service du bassin fluvial, 4 sessions d’échanges scientifiques et techniques (www.eptb-loire.fr/recherche-gestion-2015) sur :

– la territorialisation de l’adaptation aux impacts du changement climatique
– l’acceptation des zones d’expansion de crues
– la négociation des compensations écologiques
– l’ouvrage de référence La Loire fluviale et estuarienne : un milieu en évolution.

Consultez l’animation en ligne.

PANNEAUX_1200X2200_EPL_2015_BD_2_Page_1 PANNEAUX_1200X2200_EPL_2015_BD_2_Page_2 PANNEAUX_1200X2200_EPL_2015_BD_2_Page_3 PANNEAUX_1200X2200_EPL_2015_BD_2_Page_4 PANNEAUX_1200X2200_EPL_2015_BD_2_Page_5 PANNEAUX_1200X2200_EPL_2015_BD_2_Page_6 PANNEAUX_1200X2200_EPL_2015_BD_2_Page_7 PANNEAUX_1200X2200_EPL_2015_BD_2_Page_8

Appui aux collectivités dans le cadre de l’élaboration des stratégies locales de gestion du risque d’inondation

Parmi les 22 TRI dont la liste a été arrêtée en Loire-Bretagne, 14 sont inclus dans le territoire d’intervention de l’Etablissement et 12 d’entre eux concernent directement des villes ou agglomérations membres de l’Établissement associées au pilotage de l’élaboration des stratégies locales pour la mise en œuvre de la directive inondation.

C’est dans ce cadre que, depuis septembre 2014, l’Établissement accompagne 11 TRI (13 stratégies locales) dans les différentes étapes de construction des stratégies locales en fournissant un apport méthodologique et technique adapté à l’avancement de la démarche SLGRI sur ces territoires et aux demandes spécifiques des collectivités.

D’une manière générale, l’action s’intègre dans la mise en œuvre de la directive inondation, et doit contribuer en termes de cohérence et d’homogénéité, à l’élaboration des stratégies locales du bassin.
TRI&SLGRI ACTU_SLGRI_OCT2015-1Cet accompagnement actif vise à :

  • Faire bénéficier les collectivités volontaires de l’expertise et des connaissances acquises par l’Établissement à travers le pilotage des actions conduites ces dernières années (Études de Vals/ Appui PCS, RdC et PCA / Réduction de vulnérabilité des acteurs économiques,etc.) ;
  • Mettre à disposition son savoir faire en termes d’animation et de concertation, et en tant que de besoin, assurer la maîtrise d’ouvrage de travaux d’analyse complémentaire requis le cas échéant ;
  • Renforcer les échanges techniques entre TRI « voisins » (du bassin de la Maine, de la Loire moyenne, de l’Allier, etc.) et la mutualisation à l’échelle du bassin fluvial (mise en place d’un réseau des structures porteuses des stratégies locales sous la forme d’un espace internet réservé) ;
  • Procéder à une analyse constructive des états des lieux, des diagnostics et des scénarios d’actions qui seront proposés pour l’élaboration des stratégies. Et si les acteurs le souhaitent, à contribuer à leur élaboration, à proposer la définition d’approfondissements et à piloter leur réalisation.

 A titre indicatif, on prendra connaissance de la synthèse des retours de collectivités concernant l’appui apporté par l’Établissement, en date d’octobre 2016.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur les pages dédiées à l’Appui aux stratégies locales.