La 8ème édition de la journée technique EPLoire & Dreal Centre-Val de Loire

Le jeudi 28 juin 2016 à Orléans a eu lieu la 8ème Édition de la journée technique entre l’EP Loire et la DREAL Centre-Val de Loire.

Journée technique16

Elle a rassemblé une quarantaine de personnes, qui participent à la gestion des crues et des étiages de la Loire et de ses affluents.

Il s’agit des prévisionnistes pour la gestion de Villerest, des prévisionnistes du SPC Loire-Cher-Indre, des agents EP Loire, des barragistes de Villerest et Naussac et des agents du département Hydrométrie, Prévision et Données de la DREAL Centre.

A noter la participation du Conseil Général de la Haute Vienne pour la présentation de la préparation de la vidange du barrage de Saint-Pardoux (2017) et travaux de changement
de vannes en assec. Et aussi EDF qui a présenté entre autre l’exploitation du barrage de Malarce : retour d’expérience sur les évacuateurs de crue de type « touches de piano.

Après une introduction du représentant de la DREAL Centre-Val de Loire, les thèmes abordés ont été les suivants :

  • Évolutions du réseau CRISTAL et de l’hydrométrie
  • Bilan hydrologique 2015
  • Retour d’expérience de l’étiage 2015
  • Gestion du barrage de Grangent et de l’usine de Villerest en situation d’étiage et de crue (EDF)
  • Préparation de la vidange du barrage de Saint-Pardoux (2017) et travaux de changement de vannes en assec (CG87)
  • La forêt alluviale des lits de la Loire et de l’Allier : rythmes d’évolution et enjeux de gestion
  • Exploitation du barrage de Malarce : retour d’expérience sur les évacuateurs de crue de type « touches de piano » (EDF)

 

Après une conclusion du représentant de l’EPLoire en fin d’après-midi, la 8ème journée technique a pris fin sur ces derniers mots émouvants.

Consultez les archives des journées techniques

Réduction de vulnérabilité des biens patrimoniaux

 

Un livret de présentation de l’initiative menée sur le bassin de la Loire et ses affluents est proposé depuis juillet 2017 aux propriétaires de biens culturels vulnérables. Son objectif est de les sensibiliser aux risques d’inondation qu’ils pourraient subir.
Il vise plus largement les gestionnaires du risque inondation et du patrimoine culturel afin d’accompagner l’intégration de cette problématique dans leurs interventions opérationnelles. Ce document s’inscrit en effet en lien avec l’implication de l’Etablissement dans l’élaboration ou la mise en œuvre des stratégies locales de gestion du risque inondation (SLGRI) sur le bassin de la Loire et ses affluents.

 

poster_patrimoineLa réduction de la vulnérabilité des biens culturels patrimoniaux sur le bassin de la Loire et ses affluents a consisté, en 2015, d’une part, à mettre en place une méthode d’inventaire du patrimoine exposé au risque d’inondation ; et, d’autre part, mettre à disposition des gestionnaires un outil d’autodiagnostic de vulnérabilité, cet outil a été testé sur plusieurs sites patrimoniaux à Angers (49), La Riche (37) et Saint-Pryvé-Saint-Mesmin (45). Depuis le début de l’année 2016, le recensement sur patrimoine se déploie sur l’ensemble du périmètre de 6 territoires à risque important d’inondation (TRI) sur le bassin de la Loire et ses affluents. Une liste qualifiée des biens et sites exposés sera disponible dans les prochaines semaines. patrimoine_couv_previrisqEn parallèle, des autodiagnostics supplémentaires vont venir compléter le panel représentatif d’enjeux patrimoniaux.L’objectif final est de livrer aux gestionnaires de sites ou de biens patrimoniaux une méthode opérationnelle et robuste d’évaluation de leur vulnérabilité au risque inondation et apporter des indications et conseils, souvent d’ordre organisationnel, afin de réduire celle-ci. Plus stratégiquement, le résultat de ce travail a également vocation à s’intégrer aux stratégies locales de gestion du risque inondation (SLGRI) puisque ces dernières doivent développer un volet sur la gestion de crise, traitant notamment de la vulnérabilité du patrimoine culturel et historique en zone inondable, ainsi que des mesures à prendre en la matière. (ENG)

Mention spéciale 2016 pour l’action en faveur des biens culturels patrimoniaux. L’Etablissement s’est vu décerner un prix spécial du jury pour son action en faveur de la réduction de la vulnérabilité aux inondationIMG_3774_diplome_previrisqs du patrimoine culturel. Ce prix a été remis par l’Association Française des Etablissements Publics Territoriaux de Bassin (AFEPTB) et le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer en clôture des Ateliers PREVIRISQ INONDATIONS 2016 qui se sont déroulés à Lyon le 17 octobre dernier.

 

       

Contexte

Plaq1_patrimoine_historiqueEntre 2001 et 2003, en lien avec la DRAC Centre, l’Etablissement public Loire a conduit un travail d’inventaire du patrimoine culturel inondable de la Loire moyenne.

Les résultats de cette étude ont fait l’objet de nombreuses restitutions. Ils ont également été présentés de manière synthétique dans un dépliant « dédié », qui a fait l’objet d’une large diffusion.

 

 

Par ailleurs, dans le cadre du Forum Loire et affluents au cœur de l’Europe des fleuves qu’il a organisé en décembre 2014, l’Etablissement public Loire a consacré tout un atelier à la question de la « Réduction de la vulnérabilité du patrimoine culturel (au risque inondation), dans un contexte d’adaptation au changement climatique ».

L’intégralité des présentations effectuées sont accessibles en ligne.

 

La directive « inondation » d’octobre 2007 vise notamment et explicitement à réduire les conséquences négatives liées aux inondations sur le patrimoine culturel, en établissant un cadre pour l’évaluation et la gestion des risques d’inondation. C’est dans ce contexte que des territoires à risque important d’inondation (TRI) ont été identifiés sur le bassin.

Dans le prolongement du travail novateur initié il y a près de 15 ans, l’Etablissement  a souhaité reprendre cette opération en l’élargissant à l’ensemble du bassin de la Loire et ses affluents, également en la ciblant plus particulièrement sur les TRI.

Etant précisé qu’il apporte par ailleurs, depuis septembre 2014, un appui aux collectivités du bassin de la Loire et de ses affluents pour l’élaboration des stratégies locales de gestion du risque d’inondation (ACTU’SLGRI accessible en ligne).

 

Valorisation et témoignage

article_loiretterroirs_patrimoine_inondable

Parmi les publications auxquelles a déjà donné lieu cette opération, on pourra se reporter à l’article publié en fin d’année 2015 dans la revue La Loire et ses terroirs. 

 

 

 

 

Il est à noter également l’interview de Virginie SERNA (Direction générale du Patrimoine, Ministère de la Culture) en lien avec la commémoration de la crue de 1866.

Quelques références bibliographiques pour aller plus loin :

« Protéger le patrimoine culturel contre les catastrophes naturelles », 2007 – Parlement européen
« Gérer les risques de catastrophes pour le patrimoine mondial », 2010 – UNESCO
« Pour un plan Patrimoine culturel et risques majeurs », 2013 – Comité français du Bouclier Bleu
« Patrimoine urbain et risques d’inondation », 2013 – CEREMA
« Gérer le risque pour le patrimoine : prévention et préparation aux situations d’urgence. Des risques au quotidien aux risques majeurs », 2015 – Institut National du Patrimoine

1/2 journées de dialogues Recherche-Gestion 2016

affiche_recherche_gestion2016Au titre de sa contribution à la stimulation de la recherche, du développement et de l’innovation sur le bassin fluvial, l’Etablissement public Loire a organisé, les 23 et 24 juin, 4 nouvelles sessions d’échanges scientifiques et techniques. Une centaine de personnes est venue participer à ces ½ journées et près de 200 ont pu suivre les travaux diffusés en direct sur www.eptb-loire.fr.

4 sujets – retenus au regard de l’intérêt qu’ils présentent pour les gestionnaires ainsi que de la portée opérationnelle des résultats des travaux de recherche en la matière – ont focalisé l’attention successivement.

  • Suivis scientifiques de la restauration de la continuité écologique
  • Conditions et pratiques de la remobilisation sédimentaire
  • Mesures et prise en compte de l’évolution de la thermie de l’eau
  • Exploitation du Big Data dans la gestion du grand cycle de l’eau.

Téléchargez le programme.

Ils ont été abordés à travers les contributions complémentaires aussi bien de la communauté scientifique (particulièrement de jeunes chercheurs), que d’opérateurs et acteurs témoignant d’expérimentations, d’actions mises en œuvre et de retours d’expérience concrets, y compris hors bassin de la Loire et ses affluents. Le temps important consacré aux échanges a donné l’occasion aux participants et intervenants de croiser leurs approches et connaissances à partir d’exemples précis, et de faire ressortir des pistes (et des limites) pour l’utilisation opérationnelle des résultats présentés. On relèvera notamment les suivantes :

  • priorisation d’actions, grâce à la connaissance du milieu et aux retours d’expériences, en termes de continuité écologique,
  • intégration des nouvelles méthodes de suivi de la remobilisation sédimentaire sur la quantité comme sur la qualité,
  • acquisition de connaissance grâce aux innovations techniques et technologiques dans la mesure de la thermie de l’eau (fibre optique ou drones) dans des cours d’eau de différentes tailles et également dans des lacs et retenues,
  • exploitation et « fouille » des données, dans l’objectif de faciliter la réutilisation des données sur l’eau, par exemple pour suivre la qualité des cours d’eau, en associant informaticiens, « thématiciens » des hydro-systèmes, chercheurs, acteurs opérationnels et bureaux d’étude.

L’intérêt et la richesse de telles interfaces de dialogue recherche-gestion ont encore une fois été confirmés, pour partager la connaissance, faire du lien et favoriser l’émergence de projets innovants. Au travers des différentes interventions, les rapports entre société et rivière, entre « dynamiques fluviales et sociales », notamment dans les projets de restauration, ont également pris une place importante dans les échanges.

JEUDI 23 JUIN 2016

SUIVIS SCIENTIFIQUES DE LA RESTAURATION DE LA CONTINUITE ECOLOGIQUE

Problématisation
Kris VAN LOOY, IRSTEA

1 video_looy

Contributions de la recherche
Marianne LASLIER, Université de Rennes 2 : « Evaluation la restauration écologique des cours d’eau par télédétection à très haute résolution spatiale et temporelle : développement d’une approche multicapteurs »

2 video_lasnier

Nina RICHARD, Université de Tours : « Synthèse scientifique et vulgarisation depuis l’effacement du barrage de Maisons-Rouges (Indre-et-Loire) »
3 video_richard

Opérationnalisation
Elise CATALON, ASCONIT : « Vers une recomposition des rapports entre sociétés et rivières : l’hydromorphologie et la restauration écologique des cours d’eau »
4 video_catalon

Retour d’expérience
Gabriel MELUN, ONEMA : Présentation du réseau « Sites de démonstration »

5 video_melun

Yoann BRIZARD, Syndicat d’Aménagement du Bassin de la Vienne : « Suivi de l’amélioration de la qualité des milieux consécutive à l’effacement de seuils »

6 video_brizard

 

CONDITIONS ET PRATIQUES DE LA REMOBILISATION SEDIMENTAIRE

Contribution de la recherche
Laurence MANSUY-HUAULT, Université de Lorraine : Présentation des résultats du projet ANR « MOBISED – Modélisation de la remobilisation des sédiments et libération des contaminants associés »

1 video_MANSUY-HUAULT

Ronan STEINMANN, Université de Bourgogne : « Le rôle du climat dans les changements de la dynamique alluviale et sédimentaire en amont et en aval du Bec d’Allier à l’échelle plurimillénaire – Impacts sur les occupations humaines »

2*
Franck FREMION, Université de Limoges : « Evolution de la qualité des sédiments de barrages hydro-électriques au cours de leur remobilisation »

3  video_FREMION

Opérationnalisation
Rémi LOIRE, EDF : « Diagnostic  sédimentaire à l’aval des barrages : premiers résultats sur 15 sites »
4 video_loire
Retour d’expérience
Etablissement public Loire, SAGE Val Dhuy Loiret : « Etude du fonctionnement hydro-sédimentaire du Loiret »

5 video_eploire

VENDREDI 24 JUIN 2016

MESURES ET PRISES EN COMPTE DE L’EVOLUTION DE LA THERMIE DE L’EAU

Problématisation
Jean-Pierre BERTON, Professeur émérite, Université de Tours
1
Contributions de la recherche
Florentina MOATAR : Université de Tours : « Régulation des régimes thermiques des cours d’eau du bassinde la Loire dans un contexte de réchauffement climatique »
Brigitte VINÇON-LEITE, École des Ponts ParisTech : « Evolution thermique des lacs et retenues – Mesures et modélisation »
Opérationnalisation
Eric GOMEZ, BRGM : « L’effet du changement climatique sur les nappes, zoom sur le bassin Loire-Bretagne »
Retour d’expérience
Anthony MAIRE, EDF : « Trajectoires tendancielles des peuplements aquatiques de la Loire moyenne »
5  video_maire
EXPLOITATION DU BIG DATA DANS LA GESTION DU GRAND CYCLE DE L’EAU
Problématisation
Elisabeth GROSDHOMME-LULIN, Paradigmes et caetera : « Gouverner à l’ère du Big Data. Promesses et périls de l’action publique algorithmique »
1
Contribution de la recherche
Corinne GRAC, ENGES Strasbourg : « Fouille de données pour l’évaluation et le suivi de la qualité hydrobiologique des cours d’eau »
2 video_grac
Opérationnalisation
Laurent COUDERCY, ONEMA et Pierre LAGARDE, BRGM : « le big data dans hub’eau : comment faciliter la réutilisation des données de l’eau »
3 video_coudercy_lagarde
Retour d’expérience
Nicolas DHUYGELAERE, OIEau : « L’utilisation des données dans la prise de décision »
4  video_dhuygelaere
Victor ESSAYAN, GéoHyd
5 video_essayan

Appui aux Commissions locales de l’Eau (CLE)

A la demande des CLE, l’Etablissement public Loire assure le portage technique et administratif de l’élaboration du SAGE Cher aval et de la mise en œuvre de 8 SAGE : Allier aval, Cher amont, Haut-Allier, Loir, Loire en Rhône-Alpes, Sioule, Val Dhuy-Loiret et Yèvre-Auron.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites Internet spécifiques de chacun des SAGE :

Allier aval
Cher amont
Cher-aval
Haut-Allier
Loir
Loire en Rhône-Alpes
Loiret
Sioule
Yèvre-Auron

 

 

Par ailleurs, dans une logique de synergies et de mutualisation (présentation sur le renforcement des synergies SAGE-Etablissement public Loire, SAGE-SAGE, SAGE-Contrat Territorial), l’Etablissement assure le pilotage d’actions communes au bénéfice des Commissions Locales de l’Eau.

Gestion de l’eau & des risques associés : quel apport des sciences comportementales ?

Constatant l’effet limité des contraintes dans la modification des comportements liés à la gestion de l’eau et des risques associés, l’Etablissement public Loire a engagé dans la fin des années 2000 une réflexion sur l’intérêt d’utiliser les incitations dans ses domaines d’intervention. Cela a conduit au lancement en 2007 d’une démarche de réduction de la vulnérabilité aux inondations des activités économiques du bassin, approche expérimentale et innovante pour amener les entreprises à s’engager sur une base volontaire dans la réduction de leurs vulnérabilités (forte sensibilisation, gratuité du diagnostic, facilitation de la mise en place de mesures, etc.). Les résultats se sont révélés probants et ont encouragé l’Etablissement à approfondir sa réflexion sur le recours aux incitations.

C’est ainsi que, dès 2014, il s’est engagé dans une démarche exploratoire visant à évaluer l’intérêt d’utiliser les sciences comportementales pour améliorer ses interventions, dans un objectif de plus grande efficience de l’action publique. Dans la palette des méthodes et outils nouveaux qu’offrent ces disciplines, un outil a été plus spécifiquement exploré : le nudge (« coup de pouce » en anglais), un levier ni règlementaire, ni économique, qui favorise le changement de comportement, à faible coût pour le décideur public. Dans ce contexte, il peut être fait mention de la constitution d’une base de données, à partir d’une vaste revue de littérature scientifique et technique, référençant plus de 130 nudges et ayant vocation à servir de « boîte à outils » pour la construction d’incitations.

Le dépliant de vulgarisation ci-contre fournit des depliant3volets3éléments à la fois théoriques et pratiques pour comprendre ce qu’est un nudge et l’intérêt qu’il peut avoir dans l’élaboration de politiques publiques plus efficientes. Des exemples d’applications et des témoignages de chercheurs et praticiens apportent une illustration complémentaire.

Ce dépliant, diffusé en amont de DiSCo’Loire 2016, le 24 mai à Orléans, constitue un support visant à montrer les applications potentielles des sciences comportementales dans les politiques de gestion de l’eau et des risques associés.

 

Poster présenté lors des ateliers PREVIRISQ à Lyon en octobre 2016

Téléchargez l’intégralité des témoignages de chercheurs et praticiens : Nicolas TREICH, Toulouse School of Economics (INRA), Françoise WAINTROP, Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique, Xavier TROUSSARD, Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne.

Nudge_Temoignage_Nicolas_Treich_Page_1Nudge_Temoignage_Francoise_Waintrop_Page_1Nudge_Temoignage_Xavier_Troussard