ETUDE « 3P » SUR LE BASSIN DU CHER ET SES AFFLUENTS

Les SAGE Cher amont et Cher aval, portés par l’Etablissement, ont inscrit dans leur plan d’action la réalisation d’une étude de type « 3P » (prévision-prévention-protection) sur le bassin du Cher (dispositions IN-1-D4 et 57 des PAGD respectifs). L’objectif est d’améliorer et de partager les connaissances sur les risques d’inondations sur ce bassin et de proposer des actions cohérentes et concertées pour réduire les conséquences liées à ces derniers. Dans cette optique, l’Etablissement a sollicité dans un premier temps les services de l’Etat concernés pour s’assurer de l’opportunité de la réalisation d’une telle démarche et en préciser les contours. Il a ensuite travaillé en 2018 à la préparation et à la mise en place de ce projet.

Le bassin du Cher et ses affluents :
• Superficie d’environ 13 700 km2 concernant plus de 50 EPCI
• La rivière Cher, artère principale (près de 380 km)
• Principaux affluents : la Tardes, l’Aumance, l’Yèvre, l’Arnon, la Sauldre et le Fouzon
• Couvert par quatre SAGE : Cher amont, Cher aval, Yèvre-Auron et Sauldre

La démarche qui doit se dérouler en 2019 et 2020, a pour objectif la construction de manière concertée d’un projet de programme d’actions réaliste, cohérent et hiérarchisé à l’échelle du bassin. Les mesures susceptibles d’être proposées ne pourront être élaborées qu’en liaison étroite et en accord avec les collectivités concernées et les services de l’Etat. Sa réalisation est envisagée en deux phases et sur la base d’une analyse globale sur l’ensemble du bassin du Cher mais également d’une analyse plus fine sur deux territoires à enjeux forts (Vierzon et Romoranthin-Lanthenay).

La programmation de cette opération dans le cadre du POI FEDER bassin de la Loire ayant été actée en mai 2019, elle a été lancée dès le mois de juin. Elle a été présentée lors de la journée interSAGEs du 6 juin 2019 à Mamagne sur le bassin du Cher.

Réunion de lancement de juillet 2019 (Voir présentations 1, 2 et compte-rendu)
Lors de la première réunion du COPIL qui s’est tenue le 9 juillet 2019 dans les locaux du Conseil Départemental du Cher à Bourges, les acteurs du territoire ont pu appréhender l’enjeu de cette étude et contribuer à sa réalisation en proposant notamment la fourniture d’informations utiles dont ils disposent.

Phase 1 d’état des lieux et de diagnostic

La première phase de l’étude a consisté notamment par le biais d’une modélisation globale à analyser, exploiter, mettre en cohérence et homogénéiser l’ensemble des données existantes, évaluer le coût et l‘impact de l’inondation des enjeux exposés (777M d’euros pour une crue moyenne dont les logements 52%, les entreprises 47% et les établissements sensibles 2%), ainsi que d’identifier les dispositifs de gestion du risque d’inondation déjà mis en place.

Une réunion intermédiaire du comité de pilotage de la démarche a été accueillie en novembre 2019 (Voir présentation, compte-rendu et liste d’émargement) dans les locaux de la communauté de communes Vierzon-Sologne-Berry. A cette occasion ont été présentés l’ensemble des éléments recueillis (études, documents réglementaires, modèles hydrauliques, topographie, bathymétrie) ainsi que les résultats de l’analyse hydrologique des bassins versants du Cher et ses affluents (occupation du sol, géologie, crues historiques, estimation des débits de crue de référence, …). En lien avec le questionnaire préalablement transmis aux EPCI et syndicats de rivières concernés, un temps d’échange a également été consacré aux dispositifs déjà existants en matière de gestion des risques d’inondation.

La validation de la phase d’état des lieux a été proposée aux acteurs du territoire associés à cette démarche sous la forme d’une consultation écrite, leur donnant la possibilité de faire part de leurs observations et/ou de proposer des pistes de réflexions. L’analyse de l’ensemble des retours a permis d’initier les orientations de la seconde phase de l’étude et de définir les premières propositions du projet de programme d’actions. (Note de présentation, rapport, annexes, sommaire des atlas cartographiques, Atlas 1- Aléas issus des études antérieures et repères de crue existants, Atlas 2 – Mise en cohérence du modèle hydraulique par rapport aux repères de crues, Atlas 3 – Temps de propagation du pic de crue, Atlas 4.1 – Aléas de la crue fréquente – Hauteurs, Atlas 4.2 – Aléas de la crue fréquente – Vitesses, Atlas 5.1 – Aléas de la crue moyenne – Hauteurs, Atlas 5.2 – Aléas de la crue moyenne – Vitesses, Atlas 6.1 – Aléas de la crue exceptionnelle – Hauteurs, Atlas 6.2 – Aléas de la crue exceptionnelle – Vitesses, Atlas 7 – Enjeux exposés aux inondations).

Parallèlement, suite à la prestation de relevés topographiques et bathymétriques sur le Cher, la Sauldre, l’Yèvre, l’Arnon, le Barangeon et le canal de Berry, les études fines prévues sur les territoires de Romorantin et Vierzon ont pu être réalisées.

Phase 2 d’élaboration d’un projet de programme d’actions

La seconde phase, permettant d’établir un projet de programme d’actions selon les 7 axes PAPI, a été matérialisée par l’organisation de 4 ateliers thématiques les 7 et 8 décembre 2020 ayant concerné :
– l’amélioration de la connaissance, la conscience du risque, l’alerte et la gestion de crise (atelier 1)
– la prise en compte du risque d’inondation dans l’urbanisme et la réduction de la vulnérabilité (atelier 2)
– le ralentissement des écoulements et la gestion des ouvrages de protection hydrauliques (atelier 3)
– l’organisation de la gouvernance (atelier 4)

A la suite de ces réunions de travail, les acteurs du territoire ont été sollicités afin d’enrichir le projet de programme d’actions.
L’atelier gouvernance a permis de proposer une hypothèse de périmètres cohérents pour l’élaboration de deux PAPI à l’échelle du bassin du Cher (Cher amont et Cher médian et aval) en envisageant l’harmonisation entre les PAPI en projet (Bourges – Vallée de l’Yèvre),en cours de labellisation (Tours) et en cours de mise en œuvre (Montluçon) et l’intérêt de l’élaboration de nouveaux PAPI.

Les collectivités et syndicats ont pu mesurer, avec des retours positifs depuis, l’intérêt d’envisager des PAPI à une échelle supra donnant la possibilité à chacun de s’inscrire, au travers d’une démarche commune, dans la mise en œuvre des actions utiles à l’amélioration de la prévention des inondations sur son territoire.

Les collectivités de Bourges Plus, Vierzon-Sologne-Berry et Romorantinais et Monestois, représentant des territoires à enjeux forts du bassin du Cher, ont été sollicitée par courrier le 10 février 2021 pour avis sur cette hypothèse de PAPI « Cher médian et aval » et connaître leur intention d’engagement dans son élaboration.

L’année 2021 doit permettre la construction des PAPI Cher amont et Cher médian et aval afin d’envisager une mise en œuvre en 2022. Pour le PAPI Cher amont, il sera pris en compte la fin du PAPI d’intention de Montluçon en juin 2022.

Cette opération bénéficie d’un soutien financier de l’Europe (FEDER) et des Conseils départementaux du Cher et du Loir-et-Cher

Pour plus d’informations sur cette démarche : perrine.thomas@eptb-loire.fr