Ingénieur(e) territorial(e) en charge des infrastructures des barrages de Naussac et de Villerest

L’ETABLISSEMENT PUBLIC LOIRE recrute, par voie statutaire (mutation ou détachement) ou à défaut par voie contractuelle un(e) ingénieur(e) territorial(e) en charge des infrastructures des barrages de Naussac et de Villerest

Contexte :

L’Etablissement public Loire est propriétaire des ouvrages structurants de Naussac (Lozère, 48) et de Villerest (Loire, 42), dont il assure la gestion depuis plus de 35 ans. Le barrage de Naussac, situé sur le Donozau, affluent de l’Allier, a pour vocation le soutien des étiages de l’Allier et de la Loire. Celui de Villerest, situé sur la Loire, en amont de Roanne, a pour vocation l’écrêtement des crues et le soutien des étiages.

Au-delà de la mobilisation du service dédié de l’Etablissement (effectif de plus de six agents auxquels s’ajoutent un apprenti et des stagiaires), placé sous la supervision du directeur « Ressource en eau », l’exploitation sur site des ouvrages est assurée, pour le compte de l’Établissement, par des prestataires, dans le cadre de marchés de services.

Missions principales :

Sous la responsabilité du chef de service des barrages, vous avez pour mission de mobiliser et fournir l’expertise technique en génie civil, mécanique et automatisme afin d’assurer la sécurité des barrages et leur bon fonctionnement.

En collaboration étroite avec les deux agents de proximité de l’Etablissement, présents sur sites, vous vous positionnez en tant qu’interlocuteur de référence des exploitants et des maîtres d’œuvre en phase d’avant-projet et projet pour rechercher les meilleures solutions envisageables puis celles à retenir, avec comme objectif l’efficacité technique et l’optimisation des coûts de réalisation. S’ajoutent à cela les volets veille, retour d’expérience et capitalisation de savoir-faire nouveaux. En appui au chef de service, vous suivez les prévisionnels pluriannuels d’investissement et assurez la correspondance avec la programmation annuelle ainsi que les crédits budgétaires alloués.

En lien avec le chef de service, vous facilitez la montée en compétences des agents sur site de l’Etablissement, notamment en mettant en place des formations/actions à leur attention, en co-construisant avec eux des protocoles de mise en œuvre, en convenant de l’identification et de la priorisation des points de vigilance particulière.

Pour ce qui concerne d’éventuelles interventions non prévues dans les marchés d’exploitation (études comme travaux), vous assurez, en collaboration avec les autres agents concernés de l’Etablissement, la préparation des cahiers des charges techniques, l’évaluation des offres reçues ainsi que le suivi de la réalisation des marchés notifiés le cas échéant.

De plus, comme les autres agents du service, dans une logique de continuité d’action, vous êtes soumis à un régime d’astreinte (en moyenne 10 semaines par an). A ce titre, en cas d’évènement hydrologique nécessitant la mise en place d’une permanence, vous pouvez être amené à intervenir afin d’élaborer les consignes de lachûres pour le barrage de Villerest. Egalement, vous êtes périodiquement chargé de réaliser la consigne journalière de lâchures en période de basses eaux.

Enfin, vous contribuez à la valorisation des réalisations de l’Etablissement, à travers des participations/interventions à des projets de coopération/recherche, des colloques professionnels ou des publications dans des revues spécialisées.

Compétences souhaitées et qualités requises

  • Diplôme d’ingénieur ou équivalent universitaire
  • Expérience en maîtrise d’œuvre souhaitée dans le domaine des aménagements hydrauliques
  • Bonne connaissance en génie civil, en mécanique et en automatisme
  • Maîtrise des outils informatiques (Word, Excel, Powerpoint, …)
  • Connaissance des procédures de marchés publics
  • Qualités organisationnelles, esprit d’analyse et aisance relationnelle
  • Capacité d’adaptation et de réaction en gestion de crise
  • Autonomie dans l’exercice des missions

Rémunérations : Statutaire – Cadre d’emploi des ingénieurs territoriaux complété par régime indemnitaire (fonction : chargé(e) de mission) – CNAS

Lieu : Orléans

Poste à pourvoir : Dès que possible

Renseignements complémentaires sur le poste :

Emmanuelle BRAIBANT – Chargée du personnel (Tél : 02.46.47.03.11 –
mail : emmanuelle.braibant@eptb-loire.fr)

Benoit ROSSIGNOL – Directeur « Ressource en Eau » (Tél : 02.46.47.03.17 –
mail : benoit.rossignol@eptb-loire.fr)

Merci d’envoyer votre candidature (lettre de motivation et CV) à l’attention de Monsieur le Président de l’Etablissement public Loire, par voie électronique claire.coudyser@eptb-loire.fr ou postale (à l’adresse : 2 quai du Fort Alleaume – CS 55708 – 45057 Orléans cedex).

Remplissage des retenues de Naussac et Villerest en préparation du soutien d’étiage 2020

A l’approche de la période des basses eaux (étiage) de l’Allier et de la Loire, quel est le remplissage des retenues de Naussac et de Villerest ?
Comment les retenues sont-elles remplies, après une année 2019 marquée par le plus important déstockage d’eau en soutien des débits de l’Allier et de la Loire, depuis la mise en service des barrages de Naussac (1983) et Villerest (1985), propriété de l’Etablissement public Loire qui en assure la gestion ?

Le stockage dans la retenue de Villerest a atteint le volume optimal de gestion de 130 Mm3 dès le 16 décembre dernier. Il reste depuis conforme au maximum prévu dans les règles et modalités de gestion du barrage.

A la fin de la campagne d’étiage 2019, le remplissage de la retenue de Naussac était de 46,4% (environ 86 Mm3), par rapport au remplissage maximal de 185 Mm3.
D’octobre 2019 à avril 2020, le stockage d’un peu plus de 87 Mm3 a permis qu’en date du 7 avril, le volume dans la retenue atteigne environ 173 Mm3. Cela correspond à environ 94% de son remplissage maximal, et est supérieur au taux moyen de remplissage en début de campagne de soutien d’étiage.
Le remplissage continue de s’effectuer, principalement par dérivation de la rivière du Chapeauroux, avec une perspective de remplissage total selon un scénario « moyen » (statistiques de débits mensuels observés pour les mois d’avril à mai). Il pourrait être complété par pompage, en tant que de besoin et dès lors que les conditions de débit de l’Allier le permettraient.
Le Règlement d’eau du barrage de Naussac prévoit le maintien d’un débit minimum de 2 m3/s à l’aval immédiat de l’ouvrage, à la confluence Allier-Donozau. Pour satisfaire à cette exigence, les premiers lâchers pourraient intervenir dans les 3 prochains jours. Ce serait seulement la 3ème fois en 37 ans de fonctionnement que le soutien des débits de l’Allier débuterait au mois d’avril.

L’ensemble des informations liées à la campagne de soutien d’étiage 2020 seront disponibles sur le site https://etiage.eptb-loire.fr.

Au moment où le pays et son fonctionnement sont affectés durablement par une pandémie d’une extrême gravité, l’Etablissement met en oeuvre tous ses moyens, afin d’éviter dans la mesure du possible qu’à cette crise s’en ajoute une autre, qui serait liée au manque d’eau sur les axes réalimentés de l’Allier et de la Loire.

(Version imprimable)

COMITE SYNDICAL DU 26 FEVRIER 2020

Le Comité syndical, présidé par Daniel Fréchet, s’est tenu le 26 février à Orléans.

Sur la partie financière, on retiendra les votes à l’unanimité du Compte Administratif 2019 et du Budget supplémentaire 2020.

Sur le plan opérationnel, on notera plus particulièrement des points d’information ou décisions en lien avec l’exploitation des ouvrages de Naussac et Villerest, l’évaluation et la gestion des risques d’inondations, ainsi que l’aménagement et la gestion des eaux.

A relever, au titre de la gestion des ressources humaines, la présentation des éléments de bilan social actualisés au 31 décembre 2019.

Retrouvez les principales décisions dans la synthèse, l’ensemble des délibérations du 26 février 2020  ainsi que le dossier de séance point par point.

Pt 1 ; Pt 2  ; Pt 3 ; Pt 4 ; Pt 5 ; pt 6 ; Pt 7 ; Pt 8 ; Pt 9 ; Pt 10 ; Pt 11 ; Pt 12 ; Pt 13 ; Pt 14 ; Pt 15 ; Pt 16 ; Pt 17 ; Pt 18 ; Pt 19 ; Pt 20 ; Pt 21 ; Pt 21 bis ; Pt 22

COMITE SYNDICAL DU 11 DECEMBRE 2019

Le Comité syndical présidé par Daniel Fréchet s’est tenu le 11 décembre 2019 à Orléans.

Sur la partie financière, on retiendra, préalablement au vote du budget primitif 2020, celui de la Décision Modificative n°3, n’entraînant pas d’appel à contribution ni à redevance complémentaire.

Sur le plan opérationnel, on notera plus particulièrement des points d’information ou décisions en lien avec l’exploitation des ouvrages de Naussac et Villerest, l’évaluation et la gestion des risques d’inondations, ainsi que l’aménagement et la gestion des eaux.
A relever, au titre de la gestion du personnel, l’autorisation de mise en place du télétravail au sein des services de l’Etablissement.

Retrouvez la synthèse des principales décisions, l’ensemble des délibérations ainsi que le dossier de séance (diaporama et point par point).

Pt 1 ; Pt 2 ;  Pt 3 ; Pt 4 ;  Pt 5 ; Pt 6 ; Pt 7 ; Pt 8 ;  Pt 9 ; Pt 10 ; Pt 11 ; Pt 12 ; Pt 13 ; Pt 14 ; Pt 15 ; Pt 16

COMITE SYNDICAL DU 18 OCTOBRE 2019

A l’issue des visites techniques des ouvrages de Naussac et Villerest organisées à l’attention des délégués de l’Etablissement, le Comité syndical présidé par Daniel Fréchet s’est tenu le 18 octobre 2019 à Roanne.

Sur le plan institutionnel, on retiendra l’actualisation des articles 2 et 3 des statuts, avec en particulier l’adhésion possible des “EPCI dont la population est supérieure à 30.000 habitants, ainsi que ceux comptant moins de 30.000 habitants mais qui s’inscrivent dans une perspective de délégation ou de transfert de gestion à l’Etablissement, en particulier de systèmes d’endiguement ou
d’aménagements hydrauliques”.

Pour la partie financière, on retiendra l’accord favorable réservé aux propositions formulées dans le cadre du débat d’orientations budgétaires pour 2020, ainsi que le vote à l’unanimité de la DM 2, n’entraînant pas d’appel à contribution ni à redevance complémentaire.

S’agissant du volet opérationnel, on notera plus particulièrement des points d’information ou décisions en lien avec l’exploitation des ouvrages de Naussac et Villerest, l’évaluation et la gestion des risques d’inondations, ainsi que l’aménagement et la gestion des eaux.

Retrouvez la synthèse des principales décisions, l’ensemble des délibérations ainsi que le dossier de séance (diaporama et point par point)

Pt 1 ; Pt 2 ; Pt 3 ; Pt 4 ; Pt 5 ;  Pt 6 ; Pt 7 ; Pt 8 ; Pt 9 ;  ;Pt 10 ; Pt 10-Bis ; Pt 11 ; Pt 12 ; Pt 13 ; Pt 14 ; Pt 15 ; Pt 16 ; Pt 17 ; Pt 18 ; Pt 19 ; Pt 20

COMITE SYNDICAL DU 1ER JUILLET 2019

Accueilli par Jean-Paul Boisneau, Conseiller départemental du Maine-et-Loire, le Comité syndical présidé par Daniel Fréchet s’est tenu le 1er juillet 2019 à Angers.

Sur la partie financière, on retiendra l’actualisation des montants (prévus/dépensés) de reliquats de crédits de reports “Chambonchard” et “Le Veurdre”.

Sur le plan opérationnel, on notera plus particulièrement des points d’information ou décisions en lien avec l’exploitation des ouvrages de Naussac et Villerest, l’évaluation et la gestion des risques d’inondations, l’aménagement et la gestion des eaux, ainsi que la stimulation de la recherche, du développement et de l’innovation.

Il a été signalé que le prochain Comité syndical aurait lieu à Roanne le 18 octobre et serait couplé avec des visites techniques des ouvrages de Naussac et Villerest.

Retrouvez la synthèse des principales décisions, l’ensemble des délibérations ainsi que le dossier de séance (diaporama et point par point)

Pt 1 ; Pt 2 ; Pt 3 ; Pt 4 ; Pt 5 ; Pt 6; Pt 7 ; Pt 8 ; Pt 9 ; Pt 10 ; Pt 11 ; Pt 12 ; Pt 13 ; Pt 14 ; Pt 15