DU SOUTIEN D’ETIAGE A LA GESTION DE CRUE

Après plusieurs semaines de faibles débits, et même de soutien d’étiage sur l’axe Allier, les pluies très abondantes du 12 juin ont conduit à la formation de crues sur l’amont de la Loire et l’Allier. Elles ont déclenché des interventions de l’Etablissement public Loire, propriétaire des deux barrages structurants de Naussac (département de la Lozère) et de Villerest (département de la Loire), dont il assure la gestion.

Le barrage de Villerest a pour fonction d’écrêter les crues importantes de la Loire, c’est-à-dire d’en retenir temporairement une partie, afin de limiter les conséquences éventuelles d’une inondation à l’aval.

Les 12 et 13 juin, une équipe de 5 prévisionnistes a assuré depuis Orléans une permanence pendant 48h pour réaliser des prévisions et élaborer des consignes d’ouverture des vannes du barrage, en application de la réglementation en vigueur. Sur place à Villerest, les agents d’exploitation (BRL Exploitation) étaient mobilisés également, pour la mise en œuvre de la gestion et la surveillance.

Le débit de crue restant limité, il n’y a pas eu d’écrêtement et les manœuvres de vannes ont visé essentiellement à anticiper une crue éventuelle de plus grande ampleur, puis à permettre que la crue se propage de manière maîtrisée vers l’aval. Le débit sortant du barrage a ainsi été au maximum de 900 m3/s.

Le barrage de Villerest a une deuxième fonction, de soutien des débits de la Loire lorsqu’ils sont les plus faibles, pour permettre la satisfaction des besoins des usages (eau potable, production d’énergie, irrigation, …) et des milieux aquatiques. A Villerest comme à Naussac, ouvrage dédié au soutien d’étiage, l’épisode pluvieux a permis de compléter le remplissage déjà fait en prévision des mois d’été : les deux retenues sont ainsi remplies à leur niveau maximum pour la saison.