Former pour mieux surveiller ensemble

Dans le cadre de la gestion de près de 60 km de digues de protection contre les inondations, déléguée à l’Etablissement public Loire par plusieurs EPCI de Loire aval et sur l’axe Cher, ce dernier a réalisé, en novembre 2020, deux sessions de formation à destination des agents des collectivités mobilisés pour la surveillance des ouvrages en crue.
Parmi les différentes missions confiées à l’Etablissement, figure en bonne place l’appui technique des collectivités, en période de crue, pour la surveillance de leurs ouvrages. A l’aube de la saison des crues potentielles, la mise en situation était d’actualité.

Afin de renforcer les capacités de surveillance des ouvrages en crue, et en lien étroit avec les EPCI, l’Etablissement assure une formation dédiée, à l’attention des agents des collectivités mobilisés. Les objectifs poursuivis sont multiples et intègrent : une familiarisation avec le vocabulaire relatif aux digues et les différents modes de rupture, le repérage des désordres pouvant affecter l’intégrité de l’ouvrage, l’identification des interlocuteurs et des chaînes de transmission d’information, la connaissance des différents types de travaux d’urgence pouvant être envisagés lors d’un épisode de crue.

Cela consiste également à connaître les équipements de protection individuelle requis, ainsi que les mesures de sécurité à appliquer afin de réaliser cette surveillance dans les meilleures conditions. La formation est complétée par une phase « terrain », lors de laquelle les agents des collectivités se rendent sur site avec un agent de l’Etablissement, afin d’appréhender les spécificités de l’ouvrage, de repérer ses points sensibles et de prendre en main les outils cartographiques. A cette occasion, ils se familiarisent avec l’atlas de surveillance produit par l’Etablissement, afin de pouvoir se repérer sur le terrain et localiser facilement les zones sensibles à surveiller.

L’appui de l’Etablissement passe par ailleurs par la fourniture d’outils et de supports pédagogiques afin de faciliter la surveillance des ouvrages, avec notamment la Fiche Réflexe Visite de surveillance en crue – Relevé des désordres et mesures à prendre et l’atlas de surveillance.

Lors de la formation, l’accent est mis, en tant que de besoin, sur l’adaptation de la réponse en fonction des urgences. Celle-ci comprend ainsi la présentation d’un listing des travaux d’urgence pouvant être réalisés lors d’un épisode de crue en fonction des désordres identifiés et des moyens humains et matériels mobilisables. En effet, ces travaux, qui devront être réalisés dans des situations périlleuses, rapidement et à bon escient, doivent être anticipés autant que possible. Pour ce faire, l’Etablissement aura identifié au préalable, en intégrant les retours d’expériences éventuels des collectivités, les entreprises mobilisables/réquisitionnables (maçonnerie, BTP, élagage, carrières…) et réalisé une cartographie permettant de situer ces entreprises sur le territoire et d’identifier les temps d’interventions nécessaires vis-à-vis de chaque ouvrage.

L’accompagnement des collectivités à la surveillance en période de crue se concrétise également par une astreinte au sein des services de l’Etablissement, avec la mise à disposition d’un agent de 8h à 18h les samedi, dimanche et jours fériés, pendant la période de l’année la plus à risque (du 1er novembre au 30 juin de chaque année), afin d’assurer en toutes circonstances une continuité de service.

chargé(e) d’opération du suivi de l’exploitation du barrage de Naussac

 

L’ETABLISSEMENT PUBLIC LOIRE recrute, par voie statutaire (mutation ou détachement) ou à défaut par voie contractuelle un(e) technicien(ne) chargé(e) d’opération du suivi de l’exploitation du barrage de Naussac

Contexte :
L’Etablissement public Loire est propriétaire-gestionnaire d’ouvrages structurants à l’échelle de l’ensemble du bassin :
– le barrage de Naussac (Lozère), situé sur le Donozau, affluent de l’Allier, ayant pour vocation le soutien des étiages de l’Allier et de la Loire ;
– le barrage de Villerest (Loire), situé sur la Loire, en amont de Roanne, ayant pour vocation l’écrêtement des crues et le soutien des étiages.

Au-delà de la mobilisation du service dédié de l’Etablissement (effectif de plus de six agents auxquels s’ajoutent un apprenti et des stagiaires), placé sous la supervision du directeur « Ressource en eau », l’exploitation sur site des ouvrages est assurée, pour le compte de l’Établissement, par des prestataires, dans le cadre de marchés de services. Le pilotage de la gestion est effectué à Orléans : en étiage, par le service des barrages et, en crue, avec le concours supplémentaire des prévisionnistes de l’Établissement.

Les missions du service Barrages sont :
1- Garantir la fiabilité de la gestion hydraulique pour le soutien des étiages et l’écrêtement des crues ;
2- Optimiser la maintenance et l’exploitation des installations, dans le respect des conditions de sûreté ;
3- Ancrer les infrastructures dans les politiques territoriales.

Missions principales du ou de la chargé(e) d’opération « suivi de l’exploitation de Naussac » :
Sous l’autorité du Chef du service barrages, et en collaboration avec le chargé de mission « infrastructures », l’agent sera chargé du suivi de l’exploitation et la surveillance du barrage de Naussac. A ce titre, ses principales missions consistent à :
– Exploitation, surveillance et travaux du barrage de Naussac :
o Suivi technique de l’exécution du marché d’exploitation et surveillance des prestations de Maîtrise d’œuvre ;
o Relation de proximité avec l’exploitant ;
o Préparation et suivi des marchés pour les actions non comprises dans le marché d’exploitation ;
o Interface avec la direction administrative et financière pour les marchés ;
o Contribution au suivi budgétaire (prévisions et réalisations), en lien avec la direction administrative et financière et l’exploitant ;
o Contribution à la rédaction des notes et projets de délibérations du Comité Syndical relatifs à la gestion de l’ouvrage.
– Réglementation liée à l’ouvrage
o Collaboration avec la chargée d’opération « études réglementaires liées aux barrages » (relecture de documents, participation aux réunions, contribution à la rédaction de compléments nécessaires aux services de l’Etat) ;
o Accompagnement de l’exploitant dans la réalisation des VTA ;
o Interlocuteur local pour toutes les questions liées à l’aspect réglementaire en particulier du service de police de l’eau de la DDT de Lozère.
– Ancrage territorial
o Interlocuteur des acteurs locaux pour la gestion de Naussac (présentation de l’ouvrage, de son exploitation et des travaux menés, participation à des réunions locales en lien avec le barrage, en particulier la commission de suivi de l’aménagement …) ;
o Gestion des demandes de visites du barrage (lien avec la préfecture, organisation)

Compétences souhaitées et qualités requises:
– Niveau Bac+2 (BTS ou DUT ou équivalent) ;
– Connaissances appréciées : gestion d’ouvrages hydrauliques, électromécanique et automatisme
– Expérience souhaitée sur la gestion d’un site, d’une infrastructure, d’un équipement ;
– Connaissances du code des marchés publics ;
– Maitrise des outils informatiques (Word, Excel, Powerpoint) ;
– Qualités organisationnelles et sens des relations humaines ;
– Autonomie, capacité d’adaptation, réactivité ;
– Permis B indispensable.

Rémunérations : Statutaire – Cadre d’emploi des techniciens territoriaux complété par régime indemnitaire (fonction : chargé(e) d’opération) – CNAS

Lieu : Langogne (48)

Poste à pourvoir : Dès que possible

Renseignements complémentaires sur le poste :
Emmanuelle BRAIBANT – Chargée du personnel
(Tél : 02.46.47.03.11 – mail : emmanuelle.braibant@eptb-loire.fr)
Emmanuel LEHMANN – Chef du service Barrages
(Tél : 02.46.47.03.00 – mail : emmanuel.lehmann@eptb-loire.fr)

Merci d’envoyer votre candidature (lettre de motivation et CV), avant le 6 janvier 2021 à l’attention de Monsieur le Président de l’Etablissement public Loire, par voie électronique claire.coudyser@eptb-loire.fr ou postale (à l’adresse : 2 quai du Fort Alleaume – CS 55708 – 45057 Orléans cedex).

Évaluation préalable à la possible révision des SAGE Yèvre-Auron et Cher amont – Analyse de l’évolution des enjeux territoriaux et projection dans un contexte d’adaptation au changement climatique

 

Contexte :

Les procédures SAGE Cher amont et Yèvre-Auron ont été approuvées par arrêtés inter-préfectoraux respectivement les 20/10/2015 et 25/04/2014.

Le projet de SDAGE Loire-Bretagne 2021-2027 vient d’être adopté par le Comité de bassin (22/10) et va prochainement être soumis à la consultation du public et des assemblées.

Bien qu’une révision des SAGE ne s’impose pas réglementairement, il apparait opportun d’apporter, aux membres des 2 CLE, un éclairage sur l’évolution des enjeux environnementaux sur ces territoires avec une projection à plus ou moins long terme. Ceci compte tenu des évolutions prévisibles du SDAGE, de la politique générale de l’eau et également des effets attendus liés au changement climatique.

Ainsi, en tant que structure porteuse de ces 2 procédures, l’Etablissement propose un stage de 4 à 6 mois avec les missions détaillées ci-dessous.

 

Objectifs et missions :

Ce stage doit permettre de :

  • analyser la compatibilité des deux Plans d’Aménagement et de Gestion Durable (PAGD) avec le projet de futur SDAGE 2021-2027
  • mener des entretiens avec les différentes partie-prenantes du territoire (membres de la CLE, élus et techniciens des acteurs de l’eau et de l’urbanisme, etc.) et participer ou conduire les entretiens
  • caractériser pour les différents usages de l’eau (agricoles, industriels, eau potable, loisirs) les enjeux liés au changement climatique en lien avec la préservation des milieux aquatiques
  • définir, notamment par voie de projection, les thématiques d’action pouvant amener à envisager une modification voire révision des SAGE.

Ce travail doit permettre d’apporter un éclairage aux deux CLE sur les besoins d’engager une modification voire une révision de leur SAGE.

La concertation des membres des CLE sera essentielle pour garantir le partage des résultats.

 

Compétences souhaitées et qualités requises :

  • Niveau MASTER II en écologie, géographie ou sciences politiques
  • Connaissance du fonctionnement des milieux aquatiques et de la politique de l’eau
  • Maîtrise des outils de bureautique et si possible de Qgis
  • Autonomie, rigueur et esprit de synthèse
  • Sens de l’organisation
  • Permis B

 

Rémunération : gratification stagiaire + frais de mission et véhicule de service mis à disposition pour les déplacements professionnels

Durée du stage : 4 à 6 mois à partir de février/mars 2021

Lieu du stage : Orléans (45)

Renseignements complémentaires sur le poste :

. Cécile FALQUE animatrice SAGE Yèvre-Auron – cecile.falque@eptb-loire.fr – 06.84.08.50.88 ou Jonathan BOURDEAU-GAREL, animateur SAGE Cher amont –  jonathan.bourdeaugarrel@eptb-loire.fr – 02.46.47.03.08

. Laurent BOISGARD, directeur adjoint du développement et de la gestion territorialisée – laurent.boisgard@eptb-loire.fr – 02 46 47 03 06

. Emmanuelle BRAIBANT, chargée du personnel – emmanuelle.braibant@eptb-loire.fr – 02 46 47 03 11

 

Merci d’envoyer votre candidature (lettre de motivation et CV), avant le 07 décembre 2020, par voie électronique à claire.coudyser@eptb-loire.fr ou postale à Monsieur le Président de l’Etablissement public Loire, 2 quai du Fort Alleaume – CS 55708- 45057 ORLEANS CEDEX. Nota : la date prévisionnelle des entretiens est fixée au mardi 15 décembre 2020.

EXPO : Débit or not débit, that is la gestion !

Lâcher ou pas de l’eau, depuis les barrages de Naussac et Villerest pour alimenter l’Allier et la Loire en période de soutien d’étiage, c’est la question que se pose quotidiennement l’Etablissement public Loire, propriétaire et gestionnaire de ces deux ouvrages. Dans une nouvelle exposition grand public, composée de 8 panneaux et présentée sur les quais de la Loire (2 quai du Fort Alleaume à Orléans) du 15 novembre au 15 janvier 2021, il nous explique en quoi cette gestion est essentielle pour les milieux aquatiques et pour les activités humaines. A découvrir au cours d’une balade sur les quais ou derrière son écran.

Clic and visit !

Zoom sur le soutien d’étiage 2020
Après un soutien d’étiage particulièrement important en 2019 (nouvelle année de référence avec le plus grand volume déstocké à partir du barrage de Villerest depuis sa mise en service), celui de 2020 a encore été très conséquent, se situant comme le 6ème en volumes déstockés cumulés des deux lacs-réservoirs, soit 183 Mm3.
Il a été marqué par un été très sec, avec des pics de chaleur importants entre juillet et août. Le Comité de Gestion a revu l’objectif de soutien d’étiage à Gien à la baisse en septembre (ramené à 45 m3/s). Tous les objectifs fixés à l’Etablissement pour le soutien d’étiage de l’Allier et de la Loire ont été atteints cette année encore.

En période de basses eaux, l’eau de l’Allier et la Loire provient de sources naturelles mais également d’une réalimentation. L’exposition décrit ainsi pourquoi et comment leurs niveaux d’eau sont rehaussés, lorsqu’ils sont très faibles, à partir des réserves constituées préalablement dans les lacs-réservoirs de Naussac en Lozère et de Villerest dans le département de la Loire.

On découvre le caractère vital de la gestion des barrages pour ces deux grands cours d’eau, ainsi que les territoires qu’ils traversent, jusqu’à l’estuaire. Sans cette gestion, des secteurs seraient certaines années quasiment à sec, ou à des niveaux qui contraindraient très fortement voire rendraient impossibles les prélèvements pour l’industrie – notamment le refroidissement des centrales nucléaires, l’irrigation, et l’alimentation en eau potable.
L’exposition présente également les modalités prévues pour ajuster les objectifs de gestion, jusqu’à plusieurs fois par période d’étiage, et comment les services de l’Etablissement public Loire élaborent quotidiennement une consigne du débit à lâcher, pour chaque barrage.

La bonne gestion de ces ouvrages, depuis 35 ans, a permis de satisfaire les besoins pour les usages de l’eau et les milieux aquatiques. Pour autant, l’exposition vise aussi à faire prendre conscience de la rareté actuelle et croissante de la ressource en eau dans un contexte de changement climatique, qui nécessite des actions d’adaptation et d’évolution des comportements.

Afin d’être vue par le plus grand nombre, l’exposition est déclinée en visite virtuelle offrant bon nombre de liens permettant aux personnes intéressées d’aller plus loin dans l’information et la réflexion.

Autre ressource récente sur ce thème
Journée d’échanges du 29 septembre, dans le cadre de la REVue de projets recherche-gestion sur des problématiques du bassin de la Loire et ses affluents
Apports opérationnels des retours d’expériences sur la gestion des étiages

COMITE SYNDICAL DU 20 OCTOBRE 2020

Le Comité syndical, présidé par Daniel Fréchet, s’est tenu le 20 octobre à Orléans.

Du point de vue institutionnel, il a été procédé à l’actualisation de la composition des instances de l’Etablissement. Egalement à la désignation de ses représentants au Comité de bassin Loire-Bretagne, à l’Association nationale des élus de bassin, à France Digues et au CEPRI.

Pour la partie financière, on retiendra l’accord favorable réservé aux propositions formulées dans le cadre du débat d’orientations budgétaires pour 2021, ainsi que le vote à l’unanimité de la décision modificative n° 3, n’entraînant pas d’appel à contribution ni à redevance complémentaire.

Le taux 2020 de la redevance soutien d’étiage a été fixé à 0,0101276. Son évolution depuis 2007 s’inscrit entre un minimum de 0,0089824 (2016) et un maximum de 0,0107391 (2015). Le taux moyen sur 14 ans s’élève quant à lui à 0,0100202.

S’agissant du volet opérationnel, on notera plus particulièrement des points d’information ou décisions en lien avec l’exploitation des ouvrages de Naussac et Villerest, l’évaluation et la gestion des risques d’inondations, ainsi que l’aménagement et la gestion des eaux.

Retrouvez les principales décisions dans la synthèse, l’ensemble des délibérations  ainsi que le dossier de séance point par point (Projet ODJ ; Pt 1 ; Pt 2 ; Pt 3 ; Pt 4 ; Pt 5 ; Pt 6 ; Pt 7 ; Pt 8 ; Pt 9 ; Pt 10 ; Pt 11 ; Pt 12 ; Pt 13 ; Pt 14 ; Pt 15 ; Pt 16 ; Pt 17 ; Pt 18 ; Pt 19 ; Pt 20)