Bénéfices socio-économiques du soutien d’étiage

Les barrages de Naussac et Villerest, dont l’Etablissement public Loire est propriétaire et gestionnaire, apportent une contribution essentielle à la réalimentation en eau de l’Allier et de la Loire.

A l’issue d’un soutien d’étiage particulièrement important en 2019, l’Etablissement a souhaité en évaluer les impacts socio-économiques, pour cette année particulière qui a constitué une nouvelle référence en matière de gestion du soutien d’étiage depuis la mise en service des deux ouvrages.

Consultez le livret de vulgarisation des principaux résultats, et pour en savoir plus le rapport complet

COMITE SYNDICAL DU 10 MARS 2021

Le Comité syndical, présidé par Daniel Fréchet, s’est tenu le 10 mars à Orléans. Compte tenu du contexte sanitaire, la participation à distance a été privilégiée.

Du point de vue institutionnel, il a accueillli favorablement deux nouvelles demandes d’adhésion d’EPCI : Baugeois Vallée (49) et Chinon Vienne et Loire (37).

Pour la partie financière, on retiendra principalement le vote, à l’unanimité, du compte administratif 2020 et du budget supplémentaire 2021, n’entraînant pas d’appel à contribution ni à redevance complémentaire.

Les délégué.e.s ont pris connaissance de l’évolution des indicateurs de suivi administratif, budgétaire et financier ainsi que du bilan social 2020.

S’agissant du volet opérationnel, on notera plus particulièrement des points d’information ou décisions en lien avec l’exploitation des ouvrages de Naussac et Villerest, l’évaluation et la gestion des risques d’inondations, ainsi que l’aménagement et la gestion des eaux.

A noter enfin la présentation de la Rétrospective des Rendez-vous 2020.

Retrouvez les principales décisions dans la synthèse, le diaporama, l’ensemble des délibérations  ainsi que le dossier de séance point par point (Pt 1 ; Pt 2 ; Pt 3 ; Pt 4 ; Pt 5 ; Pt 6 ; Pt 7 ; Pt 8 ; Pt 9 ; Pt 10 ; Pt 11 ; Pt 12 ; Pt 13 ; Pt 14 ; Pt 14bis ; Pt 15 ; Pt 16)

Chargé(e) de mission transfert digues 2021

 

L’Etablissement recrute au titre de l’accroissement temporaire d’activités un(e) chargé(e) de mission (ingénieur) basé(e) à Orléans (CDD de six mois renouvelable pour la même durée)

Contexte

L’Etablissement accompagne depuis plus de 35 ans les collectivités du bassin de la Loire et ses affluents dans le domaine de l’évaluation et de la gestion des risques d’inondations, en leur apportant un appui technique dans l’exercice de leurs missions.
Tel est notamment le cas depuis 2012 sur les démarches liées à la sécurisation des ouvrages de protection contre les inondations et leur mise en conformité avec la règlementation. Fin 2015, l’Etablissement a d’ailleurs pris l’initiative d’un projet d’aménagement d’intérêt commun (PAIC) pour les ouvrages de protection à l’échelle de l’ensemble du bassin fluvial, en cours de finalisation en lien étroit avec les collectivités concernées (www.eptb-loire.fr/paic/).
Dans ce contexte, l’Etablissement s’est déjà vu confier par plusieurs EPCI la gestion de leurs digues non domaniales, pour un linéaire de l’ordre de 90 kilomètres (en Loire aval et en Loire moyenne). Des échanges sont en cours avec d’autres EPCI pour des interventions complémentaires en Loire amont.

Dans le même temps, il enregistre un nombre croissant de demandes d’appui au titre de l’anticipation du transfert de gestion des digues domaniales. Entre autres, les cinq EPCI concernés par le système d’endiguement du val d’Authion (dans les départements de Maine-et-Loire et d’Indre-et-Loire) ont sollicité l’Etablissement pour engager dès 2021 une mission de préfiguration de la reprise en gestion.

L’anticipation du transfert de gestion des digues domaniales à l’horizon 2024 faisant partie intégrante du PAIC dont l’Etablissement a pris l’initiative, une suite favorable a été réservée à ces demandes. C’est dans ce contexte qu’il a été décidé de poursuivre la montée en charge progressive des moyens, via le recours à un renfort temporaire permettant d’engager rapidement la réalisation des actions requises, en lien étroit avec les EPCI et les services de l’Etat concernés.

Missions principales

Sous la supervision du directeur général des services, le(la) chargé(e) de mission recruté(e) interviendra en collaboration étroite avec les agents du service Digues (1 chef de service, 5 chargé(e)s de mission, 3 chargé(e)s d’opération, un apprenti), ainsi que le géomaticien mobilisé pour 50 % de son temps sur le volet « Infrastructures de protection contre les inondations » et l’agent référent pour ce qui concerne les fonctions archivage/capitalisation des connaissances au sein de l’Etablissement.

Sur la base notamment des éléments dont la production est prévue pour l’établissement du procès-verbal de mise à disposition d’un bien immeuble affecté à l’exercice de la prévention des inondations, et de ceux déjà indiqués dans les conventions signées entre l’Etat et les EPCI pour la gestion des digues domaniales jusqu’en 2024, il lui appartiendra dans un premier temps :

  • de conforter l’identification et la structuration de ces éléments (au regard de leurs finalités opérationnelles) ;
  • d’organiser la récupération de ceux qui ne seraient pas déjà à disposition des EPCI concernés ou de l’Etablissement ;
  • de formuler des propositions en termes de modalités d’analyse et de formats de restitution, pour l’aide à la décision des EPCI le cas échéant ;
  • de faire valider par les EPCI les résultats de cette phase d’agrégation de données et informations.

 

Une attention particulière sera portée à la configuration d’un mode opératoire facilitant l’implication des services de l’Etat détenteurs/fournisseurs de données/informations, dans une perspective d’homogénéisation des échanges à l’échelle de l’ensemble du bassin fluvial.

Dans un deuxième temps, il lui appartiendra de rapprocher les éléments ainsi traités de ceux déjà mobilisés antérieurement, aux fins :

  • d’analyse de type SWOT des modes de gestion envisagés pour les différentes missions à assurer au titre de la gestion intégrée des digues à l’horizon 2024 ;
  • de projection des acteurs en situation opérationnelle d’exercice de cette dernière ;
  • de mise en évidence des points de vigilance dans la réalisation du transfert de gestion.

 

Compétences souhaitées et qualités requises

– Formation Bac+5, Ingénieur ou master 2

– Spécialisation en hydraulique et ouvrages et/ou prévention et gestion des risques

– Première expérience significative en lien avec les missions

– Connaissances/pratique dans les domaines suivants :

  • Hydraulique, hydrologie et modélisation
  • Ouvrages hydrauliques, génie civil et géotechnique
  • Conduite/suivi de travaux fluviaux
  • Cadre règlementaire de gestion des ouvrages de protection contre les inondations
  • Outils SIG (Q-GIS).

– Autonomie avec esprit d’équipe, capacité d’organisation et rigueur dans les interventions, aisance relationnelle, capacité d’analyse, de synthèse et de restitution

Rémunération : CDD de 6 mois éventuellement renouvelable pour la même durée (accroissement temporaire d’activités)Cadre d’emploi des ingénieurs+ régime indemnitaire

Poste basé à : ORLEANS (45)

Prise de fonction : A partir d’avril 2021

Déplacements : Déplacements à prévoir Maine et Loire, Indre et Loire, Loir et Cher, Loiret, Cher et Nièvre (véhicule de service)

Candidature : CV et lettre de motivation à adresser au plus tard le 7 avril 2021 à l’attention de Monsieur le Président de l’Etablissement public Loire, par voie électronique, à l’adresse suivante : claire.coudyser@eptb-loire.fr

Renseignements :

Emmanuelle BRAIBANT – Chargée du personnel

Mail : emmanuelle.braibant@eptb-loire.fr  Tél : 02.46.47.03.11

Chargé(e) d’opération Construction et mise en œuvre de Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI)

 

L’Etablissement public Loire recrute dans le cadre d’un accroissement temporaire d’activité (six mois renouvelable pour la même durée)

Un(e) chargé(e) d’opération « Construction et mise en œuvre de Programmes d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) »

 

Contexte :

L’Etablissement public Loire accompagne les collectivités dans le domaine de l’évaluation et la gestion des risques d’inondations en leur apportant un appui technique dans l’exercice de leur mission (dernier rapport d’activité accessible à l’adresse suivante : https://www.eptb-loire.fr/ra2018-2019/)

La présente offre d’emploi ne concerne que les interventions sur deux secteurs : le bassin du Cher, où l’Etablissement anime et porte le PAPI de Montluçon et travaille à la préfiguration de 2 programmes d’études préalables au PAPI (Cher amont/Cher médian et aval) ; également les Vals de Loire dans la Nièvre, le Cher et le Giennois, où il anime et porte le PAPI.

Dans ce cadre, il s’agira pour le (la) chargé(e) d’opération :

  • de suivre ou d’assurer la mise en œuvre des actions engagées ou programmées,
  • d’appuyer les animateurs PAPI dans le processus de concertation avec les acteurs locaux pour alimenter les prochains programmes d’actions.

 

Missions principales :

Au sein de la direction du développement et de la gestion territorialisée et sous la supervision des animateurs PAPI, le (la) chargé(e) d’opération aura pour mission de :

  • participer au suivi et à la mise en œuvre des actions des PAPI d’intention (analyse des livrables, préparation des rencontres avec les acteurs concernés, engagement d’actions sous maîtrise d’ouvrage de l’EP Loire, …)
  • mettre à jour les éléments du diagnostic de territoire (enjeux exposés, dispositifs existants, actions réalisées)
  • contribuer à l’avancement des analyses coût-bénéfices
  • contribuer à l’organisation de la concertation avec les acteurs locaux

 

Compétences souhaitées et qualités requises :

– Bac +3 en gestion des risques d’inondations

– Connaissances des obligations règlementaires en la matière

– Connaissances sur le fonctionnement des collectivités,

– Esprit d’initiative et de synthèse, aisance orale, relationnelle et rédactionnelle,

– Maitrise des outils SIG (Q-GIS), Word, PowerPoint.

 

Rémunération : Agent de catégorie B (technicien principal de seconde classe)

Déplacements : Des déplacements sont à prévoir dans le cadre de la mission.

Durée de la mission : 6 mois renouvelable pour la même durée à compter du 15 avril 2021

Localisation : ORLEANS (EP Loire)

Candidature : CV et lettre de motivation à adresser l’attention de Monsieur le Président de l’Etablissement public Loire (avant le 4 avril 2021) par voie électronique à l’adresse suivante : claire.coudyser@eptb-loire.fr

 

Renseignements :

Renaud COLIN – Directeur du développement et de la gestion territorialisée

Mail : renaud.colin@eptb-loire.fr    Tél : 02.46.47.03.18

Emmanuelle BRAIBANT – Chargée du personnel

Mail : emmanuelle.braibant@eptb-loire.fr    Tél : 02.46.47.03.11

Délibérations du Comité Syndical du 10 mars 2021

Téléchargez l’extrait et le registre des délibérations:

Extrait des délibérations

Registre des délibérations

Compte Administratif 2020 Budget Principal

Compte Administratif 2020 Budget Annexe Exploitation des ouvrages

Compte Administratif 2020 Budget Annexe Infrastructures protection inondations

Budget Supplémentaire 2021 Budget Principal

Budget Supplémentaire 2021 Budget Annexe Exploitation des ouvrages

Budget Supplémentaire 2021 Budget Annexe Infrastructures protection inondations

Suivi de l’anguille sur le bassin du Cher

Pour répondre aux enjeux environnementaux et aux objectifs du SAGE Cher aval, l’Etablissement public Loire a mis en place entre 2016 et 2018 un suivi de 3 espèces de poissons migrateurs (alose, lamproie, anguille) sur l’aval du Cher.

Pour l’anguille, une approche spécifique et novatrice a été développée. Testée en 2016 et 2017 sur le Cher aval, il a été décidé d’étendre en 2019 et 2020 ce suivi à l’axe Cher et l’aval de ses principaux affluents.

Cette démarche vise 4 objectifs :

  • Quantifier et cartographier la répartition de l’anguille sur le bassin du Cher
  • Analyser les facteurs influençant la répartition de l’espèce et évaluer l’effet des ouvrages hydrauliques
  • Evaluer les gains post-restauration de la continuité écologique et prioriser les interventions
  • Contribuer aux objectifs des SAGE, du SDAGE et du PLAGEPOMI.

Ce projet réalisée dans le cadre de l’appel à projet « Migrateurs » de la DREAL, bénéficie de financement de l’Europe, de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, de la Région Centre-Val de Loire et des Départements d’Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher et du Cher. 


>>> Pour aller plus loin

Valorisation des données qualité des eaux des retenues de Naussac et Villerest

 

Stage : Valorisation des données qualité des eaux des retenues de Naussac et Villerest – (2 stages de 6 mois)

Contexte :

L’Etablissement public Loire est propriétaire et gestionnaire des barrages de Naussac (département de la Lozère) et Villerest (département de la Loire). Ces ouvrages permettent de soutenir les débits de l’Allier et de la Loire durant les périodes de basses eaux et d’écrêter les crues de la Loire.

Depuis 1992 pour le barrage de Naussac, 1997 pour celui de Villerest, l’Etablissement réalise un des plus importants suivis en France de la qualité des retenues ainsi que des cours d’eau tributaires et « exutoires » dans le cadre des contrôles établis en application de la directive cadre sur l’eau (DCE). Ce suivi a également pour objectifs d’améliorer la gestion, de minimiser l’impact sur la ressource en eau et d’évaluer les expérimentations réalisées sur ces plans d’eau, leur exploitation pouvant contribuer par ailleurs à des avancées scientifiques.

Des campagnes de prélèvements sont réalisées plusieurs fois par an, dans le cadre d’une prestation qui concerne l’acquisition et l’analyse de données relatives aux deux retenues. Depuis 2015, l’Établissement dispose d’un logiciel permettant d’enregistrer les résultats des analyses dans une base de données PostgreSQL.

L’Etablissement souhaite renforcer l’exploitation et la valorisation de l’ensemble des données acquises au titre du suivi qualité des eaux des retenues, ainsi que celles collectées par des tiers.

Il propose dans ce cadre 2 stages de 4 à 6 mois.

 

Objectifs et missions :

Les deux stages auront pour missions communes, l’un pour la retenue de Naussac, l’autre pour celle de Villerest :

  • le recensement et l’analyse critique des données qualité des eaux de la retenue de (données brutes et résultats élaborés), produites ou non par l’Etablissement ;
  • l’analyse critique de leur bancarisation, mise à disposition et valorisation par rapport aux besoins de l’Etablissement et de ses partenaires (y compris de la communauté scientifique), complétée de propositions de nouvelles exploitations ou d’améliorations ;
  • le recensement des travaux de recherche relatifs à la qualité des eaux de la retenue réalisés ou en cours, avec une restitution des principaux résultats obtenus ;
  • la mise à jour de la base de données : bancarisation des données du suivi qualité des eaux non bancarisées, et des données externes qui seraient identifiées.

 

Les stages auront chacun une mission plus spécifique portant sur les deux retenues (répartition en fonction des compétences et motivations des candidats) :

  • l’identification d’indicateurs pertinents (grâce à la bibliographie), puis leur première utilisation, pour mettre en évidence d’éventuelles évolutions de la qualité des eaux liées au changement climatique (température en particulier).
  • La rédaction d’une note de synthèse sur les résultats des travaux de recherche et expérimentations menées sur les facteurs influençant et caractérisant les blooms de cyanobactéries (travaux menés sur les deux retenus et mise en perspective avec d’autres retenues).

 

Compétences souhaitées et qualités requises :

  • Niveau Master 2 en gestion de l’eau et de l’environnement
  • Connaissances sur la qualité physico-chimique des ressources en eau
  • Des connaissances en matière d’incidence de la qualité de l’eau sur la santé humaine et/ou la biodiversité seraient un plus
  • Maîtrise des outils de bureautique, bases de données et SIG (QGIS)
  • Autonomie, rigueur scientifique et esprit de synthèse
  • Capacité à assembler et rendre intelligibles des données disparates
  • Goût avéré pour la vulgarisation des données scientifiques
  • Sens de l’organisation

 

Rémunération : Gratification stagiaire + frais de mission

Durée du stage : 4 à 6 mois (à partir de mars 2021)

Lieu du stage : Orléans

 

Renseignements complémentaires :

Benoît Rossignol, Directeur ressource en eau – benoit.rossignol@eptb-loire.fr  – 02 46 47 03 17

Emmanuelle BRAIBANT, chargée du personnel – emmanuelle.braibant@eptb-loire.fr – 02 46 47 03 11

 

Merci d’envoyer votre candidature (lettre de motivation et CV), avant le 12 mars 2021, par voie électronique (claire.coudyser@eptb-loire.fr) ou postale à Monsieur le Président de l’Etablissement public Loire, 2 quai du Fort Alleaume – CS 55708 – 45057 ORLEANS CEDEX