Un(e) chargé(e) de mission basé(e) à ANGERS « Coordination eau et milieux aquatiques du CT Eau Loir aval »

 

L’Etablissement recrute pour trois ans un(e) chargé(e) de mission basé(e) à ANGERS « Coordination eau et milieux aquatiques du CT Eau Loir aval » (ingénieur en CDD ou par voie de détachement)

 

Contexte

Le Loir est un cours d’eau qui prend sa source au sud-ouest de Chartres et se jette dans la rivière Sarthe, à l’amont d’Angers.

Sur la période 2022-2024, l’aval du bassin versant du Loir est concerné par un contrat territorial qui permet le financement d’actions relevant des 4 volets suivants : milieux aquatiques et humides, biodiversité, qualité et quantité de la ressource en eau.

Le/la chargé(e) de mission sera en charge plus spécifiquement de la coordination et du suivi de la mise en œuvre des actions du contrat en lien étroit avec l’ensemble des partenaires.

Missions principales

Sous la responsabilité du directeur adjoint du développement et de la gestion territorialisée, et en collaboration avec l’élu référent et l’animatrice du SAGE du bassin du Loir, vous serez chargé(e) de :

  • Organiser et animer les réunions des instances du contrat
  • Apporter un appui technique à la quinzaine de porteurs d’actions
  • Assurer le suivi administratif, financier et technique du contrat (suivi des subventions et des indicateurs – rédaction du bilan annuel et intermédiaire)
  • Mener des actions de communication relatives au contrat
  • Piloter la préparation du contenu du CT Eau 2025-2027 notamment sur les thématiques « qualité et quantité de la ressource »
  • Suivre les opérations éventuelles intéressant ou portées par l’Etablissement sur le périmètre du Loir aval (études,…) ainsi que les autres programmes tels que les contrats territoriaux voisins,…
  • Assurer un appui à l’animation du SAGE du bassin du Loir.

 

Compétences souhaitées et qualités requises

  • Niveau bac+5 avec connaissances institutionnelles, techniques et réglementaires dans le domaine de l’eau et des milieux aquatiques
  • Spécialisation dans les thématiques « pollutions diffuses » et/ou « gestion quantitative de la ressource en eau » ainsi qu’expérience professionnelle (1 à 2 ans) seraient appréciées
  • Maîtrise de la gestion de projet multi-acteurs
  • Maitrise de l’outil informatique et du logiciel QGis
  • Qualités et compétences : capacité à animer des réunions, autonomie, qualités rédactionnelles, capacité d’analyse et de synthèse, dynamisme, qualités relationnelles avérées, aptitude indispensable au travail en équipe, pédagogie.

 

Rémunération : Recrutement pour trois ans par le biais d’un CDD ou par voie de détachement (besoin des services) – Cadre d’emploi des ingénieurs territoriaux + régime indemnitaire – CNAS

Poste basé à : Angers (49) – agent accueilli dans les locaux de la DDT, bénéficiant de l’appui technique et administratif des services de l’Etablissement – Déplacements à prévoir principalement sur le territoire du contrat avec mise à disposition d’un véhicule de service

Prise de fonction : 01/01/2022

Renseignements complémentaires :

Merci d’envoyer votre candidature (lettre de motivation et CV), avant le 08/11/2021, par voie électronique (claire.coudyser@eptb-loire.fr) ou postale à Monsieur le Président de l’Etablissement public Loire, 2 quai du Fort Alleaume – CS 55708- 45057 ORLEANS CEDEX.

Délibérations du Comité Syndical du 14 octobre 2021

Vous pouvez télécharger l’extrait et le registre des délibérations:

Extrait du registre des délibérations

Registre des délibérations

Décision Modificative 3 Budget Principal 2021

Décision Modificative 3 Budget Annexe « Exploitation des ouvrages » 2021

Décision Modificative 3 Budget Annexe « Infrastructures de protection contre les inondations » 2021

PREMIER PAIC APPROUVE PAR LE COMITE DE BASSIN LOIRE-BRETAGNE

105 voix pour, 14 contre et 16 abstentions : c’est le résultat du vote du Comité de bassin Loire-Bretagne sur le projet d’aménagement d’intérêt commun (PAIC) qui figurait à l’ordre du jour de sa réunion du jeudi 7 octobre.

Ce vote favorable marque une étape importante dans la concrétisation du projet d’aménagement d’intérêt commun pour la gestion des infrastructures de protection contre les inondations sur le bassin de la Loire et ses affluents, dont l’Etablissement public Loire a pris l’initiative il y a de cela plusieurs années déjà, et qu’il a approuvé lors de la dernière réunion de son Comité syndical, le 7 juillet, en présence de Madame la Préfète coordonnatrice de bassin.

Conformément aux dispositions du Code de l’environnement (Art. L 213-12 VI), le PAIC avait depuis été transmis pour avis au Comité de bassin Loire-Bretagne et aux Commissions locales de l’eau concernées. Une première en France, puisqu’il s’agit du premier avis de ce type rendu pour un PAIC, dispositif auquel peuvent recourir les établissements publics territoriaux de bassin (EPTB). Ceci, afin notamment d’assurer leur rôle d’ensemblier pour le traitement de problématiques « de bassin » dans le domaine de la gestion de l’eau et des risques naturels associés.

L’avis favorable donné par le Comité de bassin a été l’occasion de rappeler, dans son rapport de présentation, que l’Etablissement « est un acteur incontournable des collectivités du bassin de la Loire et l’unique structure capable de fédérer à cette échelle les acteurs pour mettre en œuvre une gestion cohérente des digues ».

La démarche déclinée dans le PAIC privilégie l’agrégation des partenaires, sur un mode volontaire, en proximité territoriale, autour d’objectifs partagés. Elle reflète fidèlement la proposition avancée dès l’origine par l’Etablissement, à savoir un positionnement à l’échelle du bassin fluvial s’appuyant sur un syndicat mixte existant, garant d’un dialogue structuré entre collectivités et avec l’Etat. Avec pour objectif d’assurer, sur un périmètre de gestion cohérent, une homogénéité de traitement ainsi que la mutualisation et l’optimisation des moyens techniques comme financiers.

Un travail d’analyse soutenu, de la mise en perspective accompagnée de propositions concrètes, des échanges techniques en continu avec les EPCI, une collaboration renforcée avec les services de l’Etat, ainsi que l’engagement des élus, ont permis d’aboutir à ce résultat.

Afin de faciliter la compréhension du PAIC et de permettre une communication la plus accessible possible, l’Etablissement vient d’ailleurs de produire un nouvel épisode de sa e-loire.tv ainsi qu’un livret de vulgarisation spécifiques.

Il appartient désormais aux EPCI de confirmer leur appropriation du PAIC afin de cultiver ensemble toutes les potentialités de la solidarité de bassin. à commencer par la mobilisation du soutien financier de l’Etat, voire des Fonds européens, à hauteur des enjeux, vitaux en termes d’attractivité et de compétitivité des territoires.

Téléchargez le communiqué de presse.