ETUDE « 3P » SUR LE BASSIN DU CHER ET SES AFFLUENTS

Les SAGE Cher amont et Cher aval, portés par l’Etablissement, ont inscrit dans leur plan d’action la réalisation d’une étude de type « 3P » (prévision-prévention-protection) sur le bassin du Cher (dispositions IN-1-D4 et 57 des PAGD respectifs). L’objectif est d’améliorer et de partager les connaissances sur les risques d’inondations sur ce bassin et de proposer des actions cohérentes et concertées pour réduire les conséquences liées à ces derniers. Dans cette optique, l’Etablissement a sollicité dans un premier temps les services de l’Etat concernés pour s’assurer de l’opportunité de la réalisation d’une telle démarche et en préciser les contours. Il a ensuite travaillé en 2018 à la préparation et à la mise en place de ce projet.

Le bassin du Cher et ses affluents :
• Superficie d’environ 13 700 km2 concernant plus de 50 EPCI
• La rivière Cher, artère principale (près de 380 km)
• Principaux affluents : la Tardes, l’Aumance, l’Yèvre, l’Arnon, la Sauldre et le Fouzon
• Couvert par quatre SAGE : Cher amont, Cher aval, Yèvre-Auron et Sauldre

La démarche qui doit se dérouler en 2019 et 2020, a pour objectif la construction de manière concertée d’un projet de programme d’actions réaliste, cohérent et hiérarchisé à l’échelle du bassin. Les mesures susceptibles d’être proposées ne pourront être élaborées qu’en liaison étroite et en accord avec les collectivités concernées et les services de l’Etat. Sa réalisation est envisagée en deux phases et sur la base d’une analyse globale sur l’ensemble du bassin du Cher mais également d’une analyse plus fine sur deux territoires à enjeux forts (Vierzon et Romoranthin-Lanthenay).

La programmation de cette opération dans le cadre du POI FEDER bassin de la Loire ayant été actée en mai 2019, elle a été lancée dès le mois de juin. Elle a été présentée lors de la journée interSAGEs du 6 juin 2019 à Mamagne sur le bassin du Cher.

Réunion de lancement de juillet 2019 (Voir présentations 1, 2 et compte-rendu)
Lors de la première réunion du COPIL qui s’est tenue le 9 juillet 2019 dans les locaux du Conseil Départemental du Cher à Bourges, les acteurs du territoire ont pu appréhender l’enjeu de cette étude et contribuer à sa réalisation en proposant notamment la fourniture d’informations utiles dont ils disposent.

Phase 1 d’état des lieux et de diagnostic

La première phase de l’étude a consisté notamment par le biais d’une modélisation globale à analyser, exploiter, mettre en cohérence et homogénéiser l’ensemble des données existantes, évaluer le coût et l‘impact de l’inondation des enjeux exposés, ainsi que d’identifier les dispositifs de gestion du risque d’inondation déjà mis en place.

Une réunion intermédiaire du comité de pilotage de la démarche a été accueillie en novembre 2019 (Voir présentation, compte-rendu et liste d’émargement) dans les locaux de la communauté de communes Vierzon-Sologne-Berry. A cette occasion ont été présentés l’ensemble des éléments recueillis (études, documents réglementaires, modèles hydrauliques, topographie, bathymétrie) ainsi que les résultats de l’analyse hydrologique des bassins versants du Cher et ses affluents (occupation du sol, géologie, crues historiques, estimation des débits de crue de référence, …). En lien avec le questionnaire préalablement transmis aux EPCI et syndicats de rivières concernés, un temps d’échange a également été consacré aux dispositifs déjà existants en matière de gestion des risques d’inondation.

La validation de la phase d’état des lieux est actuellement proposée aux acteurs du territoire associés à cette démarche sous la forme d’une consultation écrite. Il leur est donné la possibilité de faire part de leurs observations et/ou de proposer des pistes de réflexions avant le 10 juillet 2020. Une analyse de l’ensemble des retours sera réalisée sous la forme d’un compte-rendu de la consultation écrite, permettant ainsi d’initier les orientations de la seconde phase de l’étude, de définir les premières propositions du projet de programme d’actions et d’envisager l’harmonisation entre les PAPI existants et l’intérêt de l’élaboration de nouveaux PAPI.

Parallèlement, une prestation de relevés topographiques et bathymétriques sur le Cher, la Sauldre, l’Yèvre, l’Arnon, le Barangeon et le canal de Berry a été réalisée au premier semestre 2020 afin de permettre l’élaboration des études fines prévues sur les territoires de Romorantin-Lanthenay et Vierzon.

Cette opération bénéficie d’un soutien financier de l’Europe (FEDER) et des Conseils départementaux du Cher et du Loir-et-Cher

Pour plus d’informations sur cette démarche : perrine.thomas@eptb-loire.fr

Labellisation du PAPI d’intention des vals d’Authion et de la Loire et mise en œuvre

Suite à la validation du Programme d’Actions de Prévention des Inondations des Vals d’Authion et de la Loire par les acteurs du territoires lors du COPIL du 20 février 2018, l’Etablissement public Loire a déposé le dossier de candidature en mars 2018 pour une instruction par les DREAL Pays de la Loire et Centre-Val de Loire.
Il a été présenté en Commission Inondation Plan Loire (CIPL) le 21 juin 2018 le dossier et a reçu un avis favorable avec quelques réserves et recommandations.
Le comité de bassin réuni le 5 juillet 2018 a repris l’avis de la CIPL et a labellisé le PAPI d’intention vals d’Authion et de la Loire, à condition de lever les réserves.
La levée des réserves par le Préfet de Maine-et-Loire, pilote du PAPI, a eu lieu le 27 août 2018 et la validation financière par la Direction Générale de la Prévention des Risques (DGPR) du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a été obtenue le 20 novembre 2018.
La convention cadre est actuellement en phase de signature par les principaux cofinanceurs.

Le dossier de candidature, ainsi que le détail des actions sont téléchargeables.

Un COTECH s’est tenu le 8 novembre 2018, permettant de faire un point sur le planning de mise en œuvre des actions et de présenter les modalités de demandes et de versements de subventions FPRNM et FEDER mobilisables dans le cadre du PAPI.

Le 12 mars 2019 s’est tenue la 4ième conférence des acteurs du TRI Angers-Authion-Saumur à la Préfecture de Maine et Loire, à Angers.  La conférence des acteurs n’avait pas été réunie depuis fin janvier 2017 soit avant l’approbation de la SLGRI sur ce territoire.
Cette réunion, co-présidée par les Préfectures de Maine-et-Loire et d’Indre-et-Loire, l’Etablissement public Loire et le syndicat des Basses Vallées Angevines et de la Romme, a donc été l’occasion de présenter l’état d’avancement du PAPI d’intention des Vals d’Authion et de la Loire et de découvrir la démarche qui s’engage sur le deuxième secteur du TRI, les Basses Vallées Angevines.

COMITE SYNDICAL DU 13 DECEMBRE 2017

Le Comité syndical s’est réuni en séance plénière le 13 décembre à Orléans, sous la présidence de Da

niel Fréchet.

Pour la partie financière, on retiendra le vote à l’unanimité des budgets principal et annexe 2018.

Sur le plan opérationnel, on notera plus particulièrement des points d’information ou décisions en lien avec l’exploitation des ouvrages de Naussac et Villerest, la prévention
et la réduction du risque inondation, ainsi que l’aménagement et la gestion des eaux.

Enfin, il a été signalé l’élection du Président de l’Etablissement au conseil d’administration de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne.

Retrouvez les principales décisions dans la synthèse,  le diaporama de la séance (ci-dessous) ainsi que l’ensemble des délibérations du 13 décembre.

Téléchargez le dossier de séance point par point :

Pt 1 ; Pt 2 ; Pt 3 ; Pt 4 ; Pt 5 ; Pt 6 ; Pt 7 ; Pt 8 ; Pt 9 ; Pt 10 ; Pt 11 ; Pt 12 ; Pt 13 ; Pt 14 ; Pt 15 ; Pt 16 ; Pt 17 ; Pt 18 ; Pt 19

ETUDE DE L’INFLUENCE DES LACHURES DE VILLEREST

En 2015, il a été réalisé une étude d’adaptation du mode de gestion du barrage de Villerest sous l’effet du changement climatique. Dans le prolongement de ce travail qui portait sur les aspects quantitatifs, l’Etablissement souhaite en 2017 le compléter sur des aspects qualitatifs.

 

Le but de la présente étude est d’analyser l’influence des lâchures du barrage de Villerest sur la température et l’oxygène de l’eau en période de basses eaux et pendant l’abaissement de la cote de l’ouvrage, actuellement et dans un contexte de hausse des températures sous l’effet du changement climatique.

REDUCTION DE LA VULNERABILITE AUX INONDATIONS DU PATRIMOINE CULTUREL : ELEMENTS DE RESTITUTION

Orléans, Centre International Universitaire pour la Recherche (Hôtel Dupanloup)

 

15h00 – 18h00
Ouverture des travaux par Madame Sylvie LE CLECH,  Directrice régionale des affaires culturelles de la région Centre – Val de Loire

Anticiper le risque et se préparer à la catastrophe

  • Les actions de l’Union européenne pour les risques liés au patrimoine : Erminia SCIACCHITANO, Commission européenne, DG Culture et créativité [témoignage vidéo]
  • La politique en faveur du développement durable du Ministère de la Culture : Olivier LERUDE, Architecte urbaniste de l’État, Haut fonctionnaire au développement durable adjoint

        

  • Patrimoine culturel et risque (Inondation) : un groupe de travail du Conseil d’orientation pour la prévention des risques naturels majeurs (COPRNM) : Virginie SERNA, Conservateur en chef du patrimoine, Mission de l’inventaire général du patrimoine culturel

        

  • Musées Résilients Inondation : Marie DAL FALCO, Alliance des Villes Euro-méditerranéennes de Culture et Jean-Marc MERCANTINI, Institut de Prévention et de Gestion des Risques urbains

        

  • Réduction de la vulnérabilité aux inondations des biens culturels patrimoniaux : Renaud COLIN, Etablissement public Loire

        

 

Réparer, restaurer et redémarrer

  • Retour d’expérience de la crue de mai-juin 2016 au Musée Girodet de Montargis : Pascale GARDES, Attachée de conservation

         

  • Réserve communale de sécurité civile et sauvegarde du patrimoine culturel : Grégory GALVEZ, chargé de mission service prévention des risques majeurs, Ville d’Orléans

        

  • Action de la fondation Architectes de l’urgence : Patrick COULOMBEL, Directeur général

        

  • Innovations techniques et organisationnelles d’intervention d’urgence : Michael STROBINO, Office protection civile, Ville de Genève

         

 

18h15 – 19h15 : Conférence « Patrimoines touristiques et risques naturels », Brice DUTHION, CNAM

          

Cocktail : Prévention « culturelle » des inondations : les solutions fondées sur la culture, l’art participatif – Présentation de Jour inondable, Pascal FERREN, Pôle des arts urbains – pOlau


IMPACTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LES TERRITOIRES DES SAGE

Restitution des connaissances sur les impacts du changement climatique sur les territoires des SAGE

L’Etablissement a mené cette action mutualisée fin 2016-début 2017 (début 2018 pour le SAGE Loire amont), pour assurer et faciliter la restitution des données disponibles relatives aux impacts du changement climatique sur les territoires des 10 procédures SAGE pour lesquelles il assure le rôle de structure porteuse.

L’objectif était :
– d’informer les acteurs des territoires des connaissances existantes, ainsi que des impacts potentiels du changement climatique sur la gestion de l’eau et des risques associés,
– de les sensibiliser aux enjeux de l’adaptation pour leur territoire.

Les restitutions, précédées d’un temps de collecte et de bilan des données puis d’une analyse de l’impact du changement climatique sur chaque territoire, ont pris les formes suivantes :
– une restitution orale lors d’une réunion de la Commission Locale de l’Eau, accompagnée d’échanges.
– un rapport par SAGE, identifiant les données collectées et mobilisables, leur méthode d’analyse, les résultats complets (y compris les incertitudes et limites associées).
– un fichier rassemblant les données collectées et indicateurs produits, pour mise à disposition et utilisation ultérieure éventuelle.

SAGE Allier aval : Support de présentation – Rapport
SAGE Cher amont : Support de présentation – Rapport
SAGE Cher aval : Support de présentation – Rapport
SAGE Haut-Allier : Support de présentation – Rapport
SAGE Loir : Support de présentation – Rapport
SAGE Loire amont : Support de présentation – Rapport
SAGE Loire en Rhône-Alpes : Support de présentation – Rapport
SAGE Loiret : Support de présentation – Rapport
SAGE Sioule : Support de présentation – Rapport
SAGE Yèvre-Auron : Support de présentation – Rapport

En approfondissement de cette action, un atelier participatif a été organisé le 27 avril 2017 avec les membres du Bureau de la CLE du SAGE Loir, centré uniquement sur l’adaptation de la gestion quantitative de la ressource en eau face au changement climatique. Il a permis d’accompagner Bureau de la CLE dans l’identification et la mise en débat de mesures d’adaptation visant à réduire la vulnérabilité des usages de l’eau face au changement climatique.

Cette action, qui a bénéficié du soutien financier de l’Europe (FEDER) et de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, a été menée en lien étroit avec les Présidents et animateurs des CLE concernés.

Elle s’inscrit en déclinaison de la volonté de l’Etablissement d’utiliser et de partager les connaissances scientifiques acquises sur les changements climatiques et de les intégrer opérationnellement dans certaines de ses missions, comme cela a été fait également avec l’étude sur l’adaptation des modes de gestion des barrages sous l’effet du changement climatique.