Implication dans l’inventaire des zones humides

Entre 1960 et 1990, 50% de la surface des zones humides en France ont disparu. Cette régression s’est ensuite limitée avec un renforcement des mesures de protection et de gestion notamment d’habitats naturels d’intérêt communautaire.

Cependant, les zones humides « ordinaires », méconnues, continuent de subir des dégradations au détriment des services qu’elles peuvent rendre tels que soutenir les débits en période d’étiage, filtrer les matières en suspension, transformer et consommer des nutriments et des toxiques, stocker le carbone ou encore constituer des réservoirs de biodiversité.

Inventorier constitue donc un préliminaire à toute action de préservation, restauration, protection et gestion de ces milieux humides. C’est pourquoi, en tant que structure porteuse de SAGE (10 procédures couvrant 31,5% du bassin de la Loire et ses affluents), l’Etablissement public Loire s’est impliqué depuis 10 ans dans la cartographie des zones humides.

Ainsi, dès 2011, dans le cadre de l’élaboration des SAGE Loir, Allier aval, Cher amont et Cher aval, l’Etablissement a engagé des études de pré-localisation des zones humides sur une superficie totale avoisinant 22 700 km². Ces premières investigations, basées sur différentes analyses de données existantes, ont permis de délimiter des enveloppes de probabilité de présence de zones humides pouvant être utilisées comme référentiel de base sans portée réglementaire associée.

Avec l’objectif de délimiter précisément les contours de ces milieux, de caractériser leurs fonctionnalités, de définir des modalités de gestion et de les protéger au travers de leur intégration dans les documents d’urbanisme, des inventaires de terrain ont été menés ou sont en cours de réalisation (4 études en cours) sous maîtrise d’ouvrage de l’Etablissement. A terme, ce sont près de 5 600 km² qui auront été prospectés, soit l’équivalent de la surface du département de l’Ardèche ou de celui de la Creuse.

Enfin sur ces territoires, dans le cadre de ses réflexions sur la gestion intégrée des risques d’inondation, l’Établissement valorise les résultats de ces analyses des services hydrologiques rendus par ces zones humides situées dans les champs d’expansion de crues.

En termes d’échanges d’expériences et de transfert de savoir-faire, il peut être fait mention également de la journée consacrée au thème des zones humides (gestion, évolutions règlementaires et services écosystémiques), organisée le 19 novembre dernier par l’Etablissement, dans le cadre de sa REVue de projets scientifiques et techniques au service de la gestion intégrée du bassin de la Loire et ses affluents.

L’implication de l’Etablissement vise ainsi à mieux connaître les zones humides et leurs services rendus notamment en termes de prévention des risques d’inondation et de sécheresse, afin de les intégrer comme éléments de solution aussi bien à court terme qu’en anticipation et adaptation aux impacts du changement climatique.

Pour aller plus loin : https://www.eptb-loire.fr/category/amenagement-et-gestion-des-eaux
https://www.eptb-loire.fr/impacts-changement-climatique-territoires-sage
bibliocom.eptb-loire.fr