Optimisation de la gestion

Sous la responsabilité du chef de service, le Service Barrages de l'Etablissement compte 5 agents dont deux de proximité respectivement situés à Naussac et Villerest.

Aidé par d'autres services de l'Etablissement, les principales missions du Service Barrages s'articulent autour de plusieurs points :

  • La gestion des barrages pour le soutien d'étiage et l'écrêtement des crues (respect de la gestion courante, développement des outils de gestion, formation des prévisionnistes...)
  • Exploitation et maintenance des installations (surveillance, veille réglementaire, pilotage des gros travaux...)
  • Gestion du domaine (suivi des conventions, gestion du foncier, communications...)
  • Suivi de la qualité des eaux (influence des lâchures, qualité des plans d'eau, études...).

LES OUTILS

LOLLA

En période d'étiage, pour assurer les besoins en eau et les objectifs assignés à l'Etablissement. Les prévisionnistes établissent quotidiennement des consignes de lâchures qui seront ensuite appliquées aux barrages. Ces consignes de lâchures sont établies via le Logiciel d'Optimisation des Lâchures pour la Loire et l'Allier alias LOLLA qui est un outil d'aide à la décision. Cet outil se base sur les débits observés et sur les lâchures des ouvrages des jours précédents pour tenir compte du temps de propagation entre les ouvrages et les points d'objectifs qui varie de 0 à 6 jours. Avec son expertise, le prévisionniste ajuste la proposition du logiciel en intégrant les prévisions météorologiques (pluie, canicule,...) à venir et tous les éléments à sa disposition (apports intermédiaires, gestion d'ouvrage à l'aval, réglementation...).

 

GARHY

GARHY est l'acronyme de Gestion Automatisée des Risques Hydrologiques. Il est utilisé en période de crue par les prévisionnistes à  Orléans pour la gestion à distance de Villerest. Comme pour LOLLA, les consignes sont envoyées par le prévisionniste au barrage pour application.

GARHY est constitué de deux modules distincts :

      • Module de prévision : ce module établit la prévision du débit entrant à Villerest à plus de 18H. Il prend en compte les débits observés et les pluies tombées sur le bassin. Il intègre également les prévisions de déversements des barrages amont.
      • Module de gestion : avec les prévisions calculées précédemment, il établit le type de gestion adéquate du barrage. Ce module contient toutes les contraintes réglementaires de Villerest et établit une consigne de lâchure. En fonction de l'évènement, le prévisionniste peut modifier ces consignes, toujours dans le respect des règlements, afin d'optimiser la gestion.

 

ADAPT'EAU

Dans un souci d'anticipation opérationnelle, l'Etablissement Public Loire a étudié entre 2015 et 2017 l'impact du changement climatique et des évolutions socio-économiques sur le fonctionnement des deux barrages. L'outil Adapt'eau permet de simuler à partir de chroniques de débits l'évolution dans les retenues de Naussac et Villerest et permet à l'Etablissement d'anticiper les contraintes de gestions futures.

SUIVI DE LA QUALITE DES EAUX

 

L’Établissement réalise le suivi de la qualité des eaux des retenues ainsi que des cours d’eau tributaires et exutoires, au-delà des contrôles établis en application de la directive cadre sur l’eau (DCE). Débuté en 1992 pour le barrage de Naussac et en 1997 pour celui de Villerest, il constitue l’un des plus importants suivis de retenues en France. Il contribue à l’amélioration de la gestion des ouvrages et à la réduction de leur impact sur la ressource en eau. Il permet également d’évaluer les expérimentations réalisées sur ces plans d’eau, dont les résultats peuvent contribuer à des avancées scientifiques. La retenue de Villerest peut être actuellement qualifiée d’eutrophe à hyper-eutrophe. La retenue de Naussac et celle du Mas d’Armand, quant à elles, peuvent être qualifiées d’eutrophes à tendance légèrement hyper-eutrophes.

>>> Télécharger le rapport 20XX

 

 

 

Par ailleurs, depuis 2019, l’Établissement installe, au printemps, à titre expérimental en partenariat avec Roannais Agglomération et la Ville de Villerest, 9 plateformes à ultrasons dans la retenue de Villerest afin de lutter contre la prolifération de cyanobactéries, également d’éviter les fermetures de zone de baignade associées. Les résultats obtenus jusqu'alors sont encourageants.

ADAPTATION DE LA GESTION DES BARRAGES DE NAUSSAC ET VILLEREST AUX IMPACTS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Une gestion anticipée et opérationnelle

L’Établissement public Loire mène depuis 2007 des actions visant l’adaptation au changement climatique. En effet, ce dernier est susceptible de réduire la disponibilité en eau dès le milieu du siècle sur le bassin de la Loire et ses affluents, également d’accentuer les situations extrêmes telles que les crues ou les sécheresses, entraînant des conséquences sur les activités socio-économiques et les milieux naturels. Dans un souci d’anticipation opérationnelle, l’Établissement a étudié entre 2015 et 2017 l’impact du changement climatique et des évolutions socio-économiques sur le fonctionnement des deux barrages régulateurs.

 

+++ Pour aller plus loin 

Etude d’adaptation du mode de gestion du barrage de Villerest sous l’effet du changement climatique

Phase 1 – Analyse de l’impact du changement climatique sur le fonctionnement du barrage de Villerest

Phase 2 – Analyse de l’impact combiné des évolutions socio-économiques et du changement climatique sur le fonctionnement du barrage de Villerest

Phase 3 – Elaboration d’une stratégie d’adaptation du mode de gestion du barrage de Villerest

Etude d’adaptation du mode de gestion du barrage de Naussac sous l’effet du changement climatique

Phase 1 : Bilan des données existantes et collecte des données nécessaires

Phase 2 : Analyse de l’impact du changement climatique sur le fonctionnement du barrage de Naussac

Phase 3 : Analyse de l’impact des évolutions socio-économiques sur le fonctionnement du barrage de Naussac

Phase 4 : Elaboration d’une stratégie d’adaptation du mode de gestion des barrages

ETUDES ET RECHERCHES DIVERSES

 

L'Etablissement soutient techniquement et financièrement des projets de recherche sur :

      • Les cyanobactéries toxiques présentes notamment dans l'eau des retenues de Naussac et de Villerest : DIVERSITOX (2016-2018), ANATOX (2015) et PROFECY (2011-2014),
      • L'évaluation de la qualité du réservoir sédimentaire de Naussac (2015-2016),
      • Les "Transferts de contaminants au cours de la dynamique sédimentaire vers les milieux aquatiques - TRIO" (2010-2012).

Dans la prolongation de l'impact du changement climatique de Naussac et Villerest, l'Etablissement à lancer une étude sur l'analyse de l'influence des lâchures du barrage de Villerest sur la température et l'oxygène de l'eau en période de basses eaux et pendant l'abaissement de la cote de l'ouvrage, actuellement  et dans un contexte de hausse des températures sous l'effet du changement climatique.